Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

ÉCOLE INTERNATIONALE DES MÉTIERS AGRICOLES (EIMA) : des formations certifiées répondant aux normes internationales

 ÉCOLE INTERNATIONALE DES MÉTIERS AGRICOLES (EIMA) : des formations certifiées répondant aux normes internationales

Elle fait de la formation agricole son art et une passion au service de la communauté internationale. Également connue sous le nom de l’école des entrepreneurs, EIMA est située à Parakou au quartier Amanwignon entre l’hôtel pink Paradise et Doddys Pizza sur le goudron YAYI Boni et à Abomey Calavi plus précisement au quartier Zopah à Arconville dans la dernière rue avant le super marché du pont. Elle offre des formations de courtes durées et à moindre coût à ses étudiants.

Bambo Nestor NOANTI

Créée en 2017 par Djibril AZONSI, Ingénieur Agroéconomiste, l’EIMA offre des formations professionnelles de courtes durées dans les domaines tels que la Production Végétale, la production animale, la transformation agroalimentaire, l’agro-développement, le marketing & la Communication. Des formations qui se reposent sur trois piliers à savoir: une formation à la carte aux jeunes, un suivi et un accompagnement post formation. Depuis sa création, elle s’est fixée pour but de répondre aux préoccupations telles que la sécurité alimentaire et le chômage des jeunes. « Quand un jeune opte résolument pour le secteur agricole, de par ses activités, c’est qu’il recrute également du personnel et ceci va faire quitter d’autres jeunes de la précarité, du sous-emploi. EIMA veut aider les jeunes » clarifie Djibril Azonzi, fondateur de ladite école.

Pour donc atteindre cet objectif, EIMA insère les jeunes formés dans un réseau pour leur permettre au fur et à mesure qu’ils se forment, d’être en contact avec le marché de l’emploi, de la consommation de leurs futurs produits. Aussi, le fondateur a-t-il ajouté que,  « Nous créons un réseautage afin de permettre à ces futurs entrepreneurs de bénéficier de notre assistance pour la création de leur entreprise ou la mise en œuvre de leur projet ».

L’EIMA accompagne les jeunes entreprises qui ont du personnel et qui souhaitent renforcer leur capacité. Elle reçoit aussi les fonctionnaires du public et du privé qui sont à la quête de reconversion ou à la retraite. À L’EIMA, la durée des formations est comprise entre trois et six mois. Après six mois, tout jeune qui y entre, devient autonome.

Cependant, l’heure est grave. Il n’est plus à démontrer qu’avoir accès à une bonne alimentation, à un emploi stable malgré ses longues études, sont autant de problèmes auxquels la jeunesse actuelle fait face.  Il revient donc aux jeunes de ne pas s’aventurer sur des chemins qui ne les rassurent pas. Il faudrait qu’ils regardent autour d’eux en optant pour des formations professionnelles pouvant leur permettre de créer des revenus et de l’emploi. Les parents doivent prendre leur responsabilité à accompagner les jeunes vers des formations professionnelles, des formations qualifiantes comme ce que propose EIMA. Le gouvernement quant à lui, doit encourager les initiatives qui entrent dans la formation professionnelle des jeunes afin de réduire le chômage et le problème lié à la sécurité alimentaire.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *