Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

FILIERE BLE AU MAROC : L’Etat veut subventionner l’achat de 2,5 millions de tonnes entre juillet et septembre

 FILIERE BLE AU MAROC : L’Etat veut subventionner l’achat de 2,5 millions de tonnes entre juillet et septembre

La république Marocaine veut subventionner l’achat de 2,5 millions de tonnes de blé entre juillet et septembre. Cette subvention permettra aux acteurs de répondre efficacement à leurs besoins.

Vanessa ZANNOU

Confronté à une 5e année consécutive de sécheresse, le Maroc doit augmenter ses achats de la céréale sur le marché international pour répondre à ses besoins. En effet, l’Office marocain interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL) a décidé de mettre en place un système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs, pour subventionner l’acquisition d’un stock de 2,5 millions de tonnes de la céréale sur le marché international entre juillet et septembre 2023.

Selon les informations relayées par « Lematin.ma », « Le système de restitution à l’importation du blé tendre consiste en la mise en place d’une prime forfaitaire à régler par l’Etat en faveur des importateurs dans le cas où le prix de revient de sortie port est supérieur à 270 dirhams par quintal. Cette prime correspond à la différence entre le prix de revient moyen de sortie du port du mois et le tarif de 2,7 $/tonne ». La valeur de la prime accordée par l’exécutif variera en fonction de l’origine de la matière première. D’après les responsables, des expéditions de blé sont attendues de plusieurs pays, dont la Russie, l’Ukraine, la France, l’Allemagne, l’Argentine et les États-Unis. Globalement, cette de l’ONICL vise à stimuler les importations de blé dans un contexte ou le royaume chérifien anticipe un déficit de production de 6,5 millions de tonnes en 2023/2024.

D’après les données de la FAO, la production de blé est attendue à 3,7 millions de tonnes, affichant une croissance de 48% par rapport au stock de 2,5 million récolté l’exercice précédent, alors que les besoins de consommations devraient aussi augmenter de 2% à plus de 10 millions de tonnes. Au Maroc, le blé tendre représente près de 70% de la consommation totale de blé en milieu urbain et 66% en milieu rural. Pour rappel, en Afrique, le Maroc est le 3ème consommateur de blé après l’Egypte et l’Algérie.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *