Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

INSTALLATION DES ORGANES GC ET DES BLCC : Le projet Afdi-WCP-45 outille les acteurs de la chaîne de valeur soja bio SPG sur la gestion de ces organes

 INSTALLATION DES ORGANES GC ET DES BLCC : Le projet Afdi-WCP-45 outille les acteurs de la chaîne de valeur soja bio SPG sur la gestion de ces organes

Le projet « Certification bio-SPG dans les collines pour des chaînes de valeur soja plus rémunératrices (Afdi-WCP-45), mis en œuvre par Agriculteurs français et développement international (Afdi), en partenariat avec l’ONG Hortitechs a organisé un atelier de mise en place d’organes d’autocontrôle pour le fonctionnement du dispositif de certification bio-SPG. Il s’est tenu du 25 au 26 mai 2022 à Savè au profit des acteurs de la chaîne de valeurs soja.

Ruth EDOH

Le projet Afdi-WCP-45 vise à améliorer l’état nutritionnel de la population en facilitant l’accès à des sources de protéines de qualité et une valorisation des revenus des acteurs des différents maillons de la chaîne de valeurs soja dans la commune de Savè, Bénin. C’est dans cette dynamique qu’un atelier de formation et d’installation des groupes de contrôles (GC) et des Bureaux Locaux de Contrôle et de Certification (BLCC) a été initié. L’objectif était notamment d’échanger sur les rôles et responsabilités des membres de ces organes « Il y a déjà eu un travail en amont où les participants ont appris des notions sur le dispositif SPG. Cette formation a pour objectif de mettre en place les organes de contrôle interne au niveau de la mise en place du dispositif SPG » a souligné Victoire LOKE, Cheffe projet Afdi-WCP-45.

Pour Pascal MORELL GOUSSI, président de la coopérative Communale des producteurs de Soja de Savè,

« la mise en place de ces organes va aider à l’auto contrôle, et à veiller au respect des cahiers des charges qui sont mis en place dans le cadre de la production du soja bio SPG ».

À travers cette initiative, les acteurs sont en mesure d’assurer le suivi des activités et de veiller au contrôle du respect des principes des cahiers des charges mis en place. Il ajoute que pour la campagne prochaine, environ 100 tonnes de soja bio seront à produire par 30 agriculteurs engagés dans l’initiative. Ainsi, cette formation s’avère importante pour les acteurs de la chaîne de valeurs soja bio SPG. « Après cette formation, on sait où s’approvisionner et se donner la garantie que ces produits contribuent à la sécurité alimentaire de nos consommateurs » a souligné Abou AWESSOU, qui prend part au projet.

Madame Salomé KOBA, présidente communale des transformatrices de soja de Savè, est satisfaite par les objectifs visés par le projet. Elle souligne  que ces organes de contrôle vont aider au respect des  différentes étapes de transformation du soja grain en produits dérivés. « Désormais, les consommateurs seront bien informés des produits respectant les cahiers des charges du soja bio SPG » a-t-elle précisé.

Après cette formation, un accompagnement des techniciens des différentes organisations paysannes faîtières impliquées dans le projet (notamment la fédération nationale des producteurs  du Benin (FUPRO), de l’union nationale des coopératives de producteur de soja (UNCPS), l’association nationale des femmes agricultrices du Benin (ANaF) est prévu, afin de faciliter la bonne exécution des activités du projet dans la commune de Savè.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *