Abomey-Calavi
Agrobusiness

LES PRODUITS AGROALIMENTAIRES SUR LES MARCHÉS INTERNATIONAUX: Comment accompagner les entreprises agricoles à porter le flambeau ?

Aujourd’hui au Bénin, moins de 30% des entreprises  agroalimentaires font l’auto promotion de leurs produits  à travers les publicités à la télévision, à la radio et dans la presse écrite et à travers des séances de dégustation.

Ruth EDOH

Le respect des normes internationales, la faible capacité de production et la question d’emballage des produits, sont entre autres difficultés qui empêchent la plupart des entreprises béninoises, d’exporter leurs marchandises. Pour contrer ces difficultés, les entrepreneurs font recours aux projets et programmes, lesquels renforcent leurs capacités techniques et managériales des entreprises. Mais cela ne suffit pas pour que les produits agroalimentaires du Bénin soient sur les marchés internationaux. Il faudra doter les laboratoires d’analyse de produits agroalimentaires et centres de certification béninois, d’équipements adéquats afin qu’ils obtiennent l’agrément de certification internationale. De plus, un système de motivation et d’accompagnement doit être mis en œuvre afin d’amener les entreprises béninoises à participer aux foires et expositions à l’intérieur et à l’extérieurs du pays.

Dans le but d’accompagner les entreprises locales, le gouvernement a pris une mesure d’exonération des droits de douane et de la TVA pour les importations d’équipements destinés à l’industrie ou à des unités de production artisanale. Une décision saluée par les  promoteurs d’entreprises. Colette YEHOUENOU, promotrice de l’entreprise « Fako » estime qu’il y a un véritable besoin en matière d’équipements et espère que cette décision soit suivie de près. La taxe sur l’importation de certains produits a augmenté afin de promouvoir la consommation des produits locaux et leur exportation.

Pour faciliter l’accès des produits agroalimentaires béninois au marché national, régional et international, certaines contraintes doivent être levées et les faiblesses corrigées, surtout que l’existence de ces marchés est vue comme un véritable atout par  63% des entreprises spécialisées dans la transformation. Au nombre de ces difficultés, on peut citer  le manque de finesse dans l’emballage de certains produits (carton imprimé et étiquettes non présentables, etc.); l’absence d’informations sur la traçabilité des produits agroalimentaires au niveau des emballages ; le faible taux d’utilisation des technologies appropriées compétitives ; le manque de laboratoire adéquat pour la certification internationale des produits. Ces éléments constituent des freins à la consommation des produits béninois qui, par ailleurs, sont plus chers que ceux importés, à cause du coût élevé des intrants et équipements utilisés dans leur fabrication. 

Le secteur agroalimentaire est encore timide au Bénin. Même si la majorité utilise encore des techniques de production semi modernes, l’espoir d’une industrialisation effective de la production est permis, pourvu que des actions d’amélioration de l’environnement des affaires à tous les niveaux, soient menées par l’Etat. 

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image