Abomey-Calavi
Dossiers de la semaine

MISSION CONJOINTE DE SUIVI DES PROJETS BENIBIZ ET PROCIVA : La Coopération suisse et les institutions partenaires au contact des bénéficiaires

Une délégation des responsables de la Coopération suisse au Bénin, de TechnoServe, de la GIZ et de l’Ambassade des Pays-Bas a effectué une mission conjointe de suivi des activités des projets BeniBiz et ProCiva composant le programme Entrepreneuriats Stratégiques Pour des Opportunités d’Investissements Renforcés (ESPOIR) de la Coopération suisse au Bénin. La mission s’est déroulée du 28 septembre au 02 octobre 2020. L’objectif visé est d’apprécier les résultats atteints dans la mise en œuvre des projets sur le terrain, d’échanger avec les entreprises bénéficiaires sur les défis à relever, s’imprégner des dispositions pratiques prises par les bénéficiaires des projets BeniBiz et Prociva surtout en cette période de crise sanitaire et s’assurer de la durabilité de l’impact du programme ESPOIR financé par la Coopération suisse.

Par Laure S. LEKOSSA

Démarrée le lundi 28 septembre 2020, cette mission de terrain a permis à la délégation d’échanger avec les entrepreneurs bénéficiaires de l’appui et d’identifier des pistes de mise à l’échelle du programme ESPOIR. C’est l’Etablissement structure Agro Nature et Services de Olivier Amoussou, jeune ingénieur Agronome qui est le premier visité par la délégation. Ici, la délégation a eu droit à une visite guidée de l’Établissement et des activités qui y sont menées. Situé à Kpinnou dans la commune d’Athiémé, Agro Nature et Services s’est spécialisé dans la vente d’intrants bio et de petits équipements agricoles, l’apiculture, les légumes bio, la foresterie, l’installation et l’entretien des espaces verts, dans l’aménagement agricole et plus précisément dans la production des jus de Noni. Puis cap a été mis sur la commune de Lokossa où la délégation a visité dame Huemalin Tchango, une restauratrice bénéficiaire de l’appui du projet BeniBiz. Ce projet aux dires de la bénéficiaire lui a permis de booster ses activités à hauteur de 250%. Des changements opérés et des résultats obtenus qui l’ont amenée à exprimer toute sa reconnaissance à la Coopération suisse à travers le projet BeniBiz. La délégation s’est ensuite rendue chez le sieur Justin Houedanon, un producteur d’œuf de table, de poulet goliath, de cailles et de poulet de chair. Ce dernier a témoigné que l’appui reçu en matière de formation et de coaching lui a permis d’atteindre un meilleur niveau en matière d’organisation entrepreneuriale. « Avant, nous vendons seulement les poulets, on ne sait vraiment combien ça coûte et nous étions parfois en perte. Ce qui nous amenait souvent à dire que l’élevage n’est pas une bonne chose. Mais avec l’arrivée de ces programmes, tout a changé. Nous avons commencé par faire nos calculs et nous arrivons à maîtriser le prix d’achat et les bénéfices. Nous faisons chaque fin du mois nos calculs et nous savons ce que nous gagnons, tout ceci grâce à l’appui de la Coopération suisse. J’ai commencé en 2017 avec 3 poussins goliath aujourd’hui, je sors 100 poussins goliath par jour et beaucoup ont bénéficié de mes expériences. » a-t-il souligné.

Visite guidée de la ferme Agro Nature et Services

De Lokossa, la délégation s’est dirigée pour le même exercice dans le Zou où elle a visité le salon ‘’Shalom Tresse et Coiffure’’ à Abomey. Elle a ensuite mis le cap sur Bohicon où elle a rendu visite à Dames Valentine Goukomi, productrice de l’huile d’arachide, Léocadie Dossou-Goin transformatrice du manioc en biscuits et ses dérivées, Messieurs Arnaud Bienvenue Towanou des Ets ACD, spécialisés dans la Haute Couture et Joël Atakla maraîcher et producteur de légumes à Djidja. À Zogbodomey, la mission a rencontré la jeune et dynamique restauratrice de ‘’Escale Ivoire’’, spécialisée dans les mets africains. À Zakpota, la délégation s’est rendue dans l’entreprise BIDOSSESSI qui est spécialisée dans l’élevage des poulets locaux améliorés, des lapins et caprins. Après le Zou, c’est le département des Collines qui a reçu la visite de la mission. À Glazoué notamment, les membres de la mission ont rencontré Emmanuel Dassi, Mathilde Zounon, Léon Dangnihin et Odette Agbodjo intervenant respectivement dans l’élevage de volailles, porcins, ovincs, bovins, et lapins, la production biologique et la transformation d’ananas en jus, le décorticage du riz, la transformation d’igname en igname pilée. La visite des ETS NTCAM 2020, et pleins d’autres sites et acteurs à Dassa a bouclé la mission de suivi dans les Collines.
Les entrepreneurs du département de l’Atlantique ont été les derniers à recevoir la visite de la mission. Biophyto, une entreprise de fabrication d’engrais et de pesticides bio, bénéficiaire du programme BeniBiz dans la commune d’Allada a été la première visitée. D’Allada, la mission s’est rendue à Sékou où elle a échangé avec Aristide Soumaleke, producteur de jus biologique appuyé par le projet Prociva, sur l’évolution de ses activités ainsi que l’impact du projet sur la rentabilité de son entreprise. Le Rural Bénin TV, bénéficiant d’un appui de la Composante 3 du programme ESPOIR a reçu la délégation dans ses locaux. Une présentation sommaire des activités déjà exécutés et celles en cours de réalisation lui a été faite. La commune d’Abomey-Calavi et l’arrondissement d’Agla Gbodjètin, ont été les derniers endroits parcourus par la délégation. Olivier Ewagnignon producteur de poulets goliath, de pintades, de poules pondeuses et vendeur des œufs de table résidant à Abomey-Calavi ainsi que le Cabinet médical FiFamè à Agla Gbodjètin, ont merveilleusement accueilli la délégation.

Une mission de suivi des activités visiblement satisfaisante

Émerveillés par les résultats atteints à mi-parcours au niveau des entreprises visitées à chaque étape de la mission, les participants ont exprimé toute leur satisfaction : « On a vu des entrepreneurs très motivés, très dévoués qui nous ont montré qu’ils contribuent eux aussi au développement économique de leur municipalité. Ils ont eu aussi à créer des emplois et ont pu avoir beaucoup de revenus même en temps de Covid-19. C’est une leçon apprise au cours de cette phase et on a vu que les entrepreneurs ont pu chercher à avoir de nouveaux marchés. Je suis très contente pour ces entrepreneurs » a déclaré Sigrid Meïjer Premier Secrétaire Sécurité alimentaire à l’Ambassade des Pays -Bas.

Visite de la ferme d’élevage de poulet Goliath à Lokossa

« Pour ce qui est de cette visite qui a été initié, il faut dire que par rapport à la philosophie d’intervention de Technoserve qui est de lutter contre la pauvreté à travers la croissance économique, renforcer les capacités des entrepreneurs à se prendre en charge à travers le management de leurs activités, les premières impressions qui se dégagent, c’est que l’on voit des changements entre l’avant-projet et en cours de projet. On voit déjà comment est-ce que certains ont pu partir de chiffres d’affaires pratiquement négatifs à un chiffre d’affaire fulgurant après maximum un an de formation et d’accompagnement. C’est dire qu’en termes de perspectives, nous restons dans une dynamique qui répond aux attentes » a noté Soulé Manigui, Directeur pays Adjoint de TechnoServe. Pour lui, cet appui offert aux différents entrepreneurs a créé en eux, une nouvelle vision et une nouvelle méthode, de la compréhension et du fonctionnement du monde entrepreneurial. « On note chez ceux-ci qu’une distinction est faite de ce qui sort de la poche de l’entrepreneur et celle de l’entreprise elle-même. Ça veut dire qu’il n’y a pas mélange et qu’il y a certaines approches analytiques qui se dégagent où l’on voit ce qu’on a mis comme ressources et tout ce qui sort comme bénéfices après avoir réalisé des investissements. En termes d’option et de vision, il y a quelque chose de plus grand qui est recherché à travers l’amélioration de l’activité, l’amélioration des conditions de travail, l’amélioration des conditions de productions, pour que l’accroissement qui est perçue puisse être durable ».

Le partenariat entre la Coopération suisse et la GIZ a démarré en 2018 avec un accompagnement de 200 entreprises en 2018, 200 en 2019 et 100 en 2020. « Il est prévu d’accompagner 100 entreprises en 2020 et nous y sommes. Nous avions largement dépassé les 500 en termes d’indicateur. C’est vrai qu’il y a un accompagnement en cours pour 100 entreprises en 2020 et il est prévu que 400 emplois soient créés. Avec l’accompagnement de 2018, nous étions déjà à 235 emplois crées pour seulement 200 entreprises. Donc je peux dire qu’en matière de création d’emplois, l’indicateur est non seulement atteint mais on l’a largement dépassé. Il est prévu également sur les aspects technologiques, que les revenus soient améliorés de 20% du fait de la qualité technologique et sur cet angle aussi, je peux dire que les objectifs sont suffisamment atteints. Concernant les chiffres d’affaires, on attendait un accroissement de 70% au niveau des 500 entreprises et à ce niveau, il y a des entrepreneurs qui ont suffisamment dépassé surtout avec ce qu’on vient de voir sur le terrain » a laissé entendre Abdel Karim Koda, Expert-Conseil en promotion des PME sur le projet Prociva de la GIZ. Il a ajouté : « J’ai été agréablement surpris de ce que j’ai vu aujourd’hui, on a visité déjà plusieurs entreprises et à chaque fois qu’on effectue une descente, on remarque toujours des innovations au niveau des entrepreneurs. On sent qu’il a des choses qui ont bougés et c’est à l’actif de l’accompagnement. Au vu de ça, je peux dire que je suis très satisfait parce qu’après l’accompagnement, on sent au niveau des entrepreneurs qu’il y a de l’engouement. Nous avions entendu des témoignages émouvants qui nous ont réconfortés et je voudrais remercier au nom de la GIZ la Coopération suisse au Bénin pour avoir cru en nous et avoir également cru aux potentiels des entrepreneurs ».

A travers la mise en œuvre de ces différents projets et programmes, la Coopération suisse entend accompagner le Bénin dans l’amorce d’un changement entrepreneurial et un développement économique viable.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image