Abomey-Calavi
Agriculture

NIGERIA Le pâturage libre interdit dans une dizaine d’États du sud du Nigeria.

Une nouvelle loi interdisant le pâturage libre a été adoptée dans l’État de Lagos et dans l’État du Delta en ce début de semaine.17 états du sud du Nigeria se sont engagés à interdire le pâturage libre dans leurs régions. Une loi déjà signée par une dizaine de gouverneurs, à Ondo, Lagos, Enugu ou encore dans le Delta. Dans ces régions, il est désormais interdit de faire paître du bétail dans des espaces public ou privés. La transhumance est également prohibée. Venus du Nord, les éleveurs conduisaient leurs troupeaux toujours plus vers le sud, poussée par la désertification et le changement climatique. Mais leur présence attise bien souvent les tensions ethniques dans les régions à dominante agricoles. Les gouverneurs du Nord du pays ont, eux-aussi, admis que le pâturage sauvage était un problème national.  Mais ils s’inquiètent de l’instrumentalisation politique de la question par leurs homologues du sud du pays. « Ces éleveurs viennent du Nord et nous allons les sédentariser » promet ainsi le gouverneur de l’état de Kaduna, mais « cela ne se fera pas en une nuit ». Un projet de ferme géante, « capable d’accueillir 1 500 familles peules », vient d’être lancé dans cette région. Un chantier chiffré à quelque 20 millions d’euros qui sera financé en grande partie par la banque centrale du Nigeria. Mais le gouverneur local a déjà prévenu que malgré son coût élevé, ce futur ranch sera loin d’être suffisamment grand pour accueillir tous les éleveurs qui utilisent actuellement les 14 réserves pastorales de l’État de Kaduna indique Rfi Afrique .

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image