Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

PRÉPARATION DE SAUCE TOMATE ET CHERTÉ DE VIE : Des substitutions et mélanges douteux à risques pour la santé

 PRÉPARATION DE SAUCE TOMATE ET CHERTÉ DE VIE : Des substitutions et mélanges douteux à risques pour la santé

En période de cherté de vie, la tentation de recourir à des mélanges douteux dans les assiettes est forte. Mais derrière cette solution économique se cache un grave danger auquel la santé nutritive est exposé.

 

Pate à la sauce tomate

Oyéyèmi AGANI

Dans un contexte économique tendu, nombreux sont ceux qui cherchent des moyens de réduire leurs dépenses alimentaires. Une option qui conduit parfois à des compromis dangereux pour la santé. Il s’agit des mélanges douteux qui servent d’alternative pour la préparation de la sauce tomate. En effet, pour contrer la morosité économique actuelle, les revendeuses utilisent des astuces simple et pratique pour répondre à la demande de la clientèle. « Ces derniers temps, tout est cher et pour satisfaire les clients, je prends une petite quantité de tomate fraîche que j’associe à l’oignon et au piment rouge pour préparer la sauce tomate », murmure pélagie Alapini, vendeuse de atassi et de pâte. Cette option leur permet de réduire les dépenses et de se faire un peu de bénéfice selon ses explications.

D’autres vendeuses, quant à elles, font recours à la tomate de conserve et à l’oignon. D’après, Sokou Diane, vendeuse du riz, certaines utilisent les carottes pourrir et les papayes mûres pour préparer la sauce.

Ces assortiments alimentaires de qualité incertaine gagnent ainsi le terrain dans les assiettes, laissant présager des conséquences alarmantes pour le bien-être nutritionnel. Ayant pour seul but de limiter les dépenses, ces mélanges exposent la santé à des risques graves. En effet, la consommation de mélanges douteux peut entraîner une diminution de l’apport en nutriments essentiels tels que les vitamines, les minéraux et les protéines, essentiels au bon fonctionnement de l’organisme selon la nutritionniste Loristia Kpadonou. De plus, l’ingestion d’aliments de qualité douteuse peut favoriser l’apparition de troubles gastro-intestinaux, voire de maladies plus graves liées à une alimentation déséquilibrée. « Celui qui va consommer une sauce à la carotte sera exposé à une hyperglycémie, ce qui peut conduire plus tard au développement du diabète de type 2 », souligne la spécialiste avant d’ajouter qu’en ce qui concerne la papaye, « la consommation de sa sauce ne va apporter aucun nutriment dans l’organisme ».

 

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *