Abomey-Calavi
Agriculture

REDITTION DE COMPTE A L’ANOPER: Un bilan positif et satisfaisant pour l’année 2021

Réunis dans un hôtel de la ville de Parakou ce Mercredi 22 Décembre 2021, les  membres de l’Association  nationale des organisations professionnelles d’éleveurs de ruminants  (Anoper) ont sacrifié à leur tradition annuelle de reddition de compte. Le bilan de cette année 2021 passé au peigne fin comble heureusement les attentes. L’exercice a été fait dans une ambiance adaptée et sous le regard bienveillant du Premier responsable de l’Anoper Alpha TIDJANI ABOUBAKAR.

Ulrich ABALO

Faire le point de la  mise en œuvre des activités planifié au titre de l’année 2021 et relever les difficultés rencontrées afin de  déterminer des perspectives pour l’année prochaine. C’est l’objectif principal de l’atelier de reddition de compte initié par l’Association nationale des organisations professionnelles d’éleveurs de ruminants ce mercredi 22 Décembre 2021 dans la ville de Parakou. A l’arrivée, il se dégage un bilan globalement satisfaisant. Hormis quelques minimes ratés, les différentes activités prévues, ont été pour la plus part mise en exécution. L’année 2021 qui s’achève aura donc été l’une des plus positives pour l’Anoper en termes d’exécution de ces activités. La stratégie de travail utilisée lors de cet atelier qui a réunis cadres techniques et élus de l’Anoper n’a pas manqué de suivre la logique préétablir pour de telles circonstances. Elle a, en effet,  consisté dans un premier temps à la présentation à tour de rôle des bilans au niveau des coordinations départementales puis ensuite du  bilan de la faitière. A titre d’exemple, pour le compte des départements du borgou et de l’Alibori, Alassane Boukari BATA, coordinateur de la zone dresse un bilan satisfaisant  de plus de quarante-cinq (45) activités exécutées financées par des partenaires internes comme externes. Il s’agit entre autres des travaux de sensibilisation et de vulgarisation du code pastoral, des ateliers de renforcement de capacités des membres et bénéficiaires  portant sur diverses thématiques. Le taux  d’exécution physique à ce niveau est de 94,70 pourcent pour 99,95 pourcent de taux d’exécution financière avec des annonces de financement. A l’instar de cette coordination départementale, celles des autres département ont également sacrifié à l’exercice avant de laisser la chaise de reddition au Coordinateur national de l’Anoper  Orou marlan Guetido qui a passer au scanner les grandes activités menées et/ou coordonnées par la faitière. C’est une satisfaction globale qui se dégage en fin de compte se réjouit le président de l’Association  nationale des organisations professionnelles d’éleveurs de ruminants  (Anoper). Selon ce dernier qui a suivi la séance de bout en bout, l’exercice d’une reddition de compte était plus que nécessaire pour prouver aux partenaires à divers niveaux que l’Anoper accorde du prix à l’exécution des activités inscrites dans le plan d’actions.  Je décerne un satisfecit à mes collaborateurs et je leurs demande de s’armer de courage pour la suite car « beaucoup de choses ont été faites grâce à leur dynamisme mais la lutte continue pour sortir définitivement le secteur pastoral béninois de l’ornière» à laisser entendre Alpha TIDJANI ABOUBAKAR, premier responsable de l’Anoper.

L’accompagnement des autorités salué

Au-delà de ce bilan reluisant à l’interne, le Président de l’Anoper, association créée en 2007 avec pour but de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des éleveurs de ruminants au Bénin a tenu à saluer les efforts du gouvernement. Plusieurs actions d’accompagnement ont en effet été réalisées pour aider à l’atteinte des objectifs liés au pastoralisme dans notre pays. Il en veut pour preuves, les couloirs de circulations tracées, la mise en place des jardins fourragers, la définition des zones de pâturages, la création des fermes pilotent, etc.  « Tout ceci ajouté à la mise sur pieds du haut-commissariat à la sédentarisation est la preuve que le Gouvernement est à l’écoute des acteurs du monde pastorale en République du Bénin  à conclut  Alpha TIDJANI ABOUBAKAR, Président de l’Association  nationale des organisations professionnelles d’éleveurs de ruminants  (Anoper) qui dit espérer mieux pour 2022. Justement, pour la nouvelle année, l’Anoper projette resté dans la même dynamique que l’année finissante avec par contre plus de concentration pour la réalisation de plus grandes performances.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image