Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

SANTÉ DES VÉGÉTAUX : Des avancées technologiques qui transforment le règne végétal

 SANTÉ DES VÉGÉTAUX :  Des avancées technologiques qui transforment le règne végétal

La santé des plantes devient de plus en plus une préoccupation urgente de nos jours. Si d’autres solutions sont promues pour y faire face, celle ayant lien avec la révolution technologique semble apporter une plus-value assez signifiante.

 

Jean-Baptiste HONTONNOU

Dans un contexte de préoccupation croissante pour la santé des végétaux et de leur impact sur l’environnement, les avancées technologiques jouent un rôle crucial dans la préservation de la santé des plantes. Avec l’aide de nouvelles technologies, les agriculteurs et les scientifiques travaillent ensemble pour améliorer la qualité des sols, prévenir et traiter les maladies des plantes, et augmenter la productivité agricole tout en réduisant l’impact environnemental. Une des avancées technologiques les plus prometteuses dans ce domaine est l’utilisation de drones pour le contrôle des maladies des plantes. En effet, ces appareils peuvent atteindre des endroits difficiles d’accès et déployer des traitements spécifiques sur des zones précises, réduisant ainsi les quantités de produits chimiques utilisés et les impacts collatéraux sur l’environnement. De plus, les drones peuvent être équipés de capteurs infrarouges et d’autres systèmes de détection pour identifier précocement les signes de maladies et permettre un traitement rapide et efficace.

Les systèmes d’information et de communication agricoles représentent une autre avancée technologique importante dans la préservation de la santé des végétaux. Ces systèmes, bien qu’étant difficiles à adopter dans les communautés rurales des pays en développement, permettent aux agriculteurs de collecter et d’analyser des données sur leurs champs, y compris des informations sur le sol, la végétation et les conditions météorologiques. Ces données sont utilisées pour optimiser les pratiques agricoles, telles que l’irrigation, la fertilisation et la lutte contre les maladies, améliorant ainsi la productivité et la qualité des récoltes tout en réduisant l’impact environnemental.

Par ailleurs, le 12 mai de chaque année étant décrété journée internationale de la santé des végétaux par l’Organisation des Nations Unies (ONU) en 2020, il est  important de réfléchir sur cette thématique capitale. « Santé des végétaux, innocuité du commerce et technologie numérique », c’était le thème annuel autour duquel s’est tenue cette journée. Il faut rappeler que selon la FAO « 40% des cultures vivrières sont perdues chaque année à cause des ravageurs et des maladies des plantes, ce qui fragilise la sécurité alimentaire ainsi que l’agriculture, principale source de revenus des communautés vulnérables en milieu rural ». La technologie numérique a mis en place des solutions à l’instar de la certification phytosanitaire électronique (ePhyto), qui permet d’optimiser la croissance et la santé des végétaux mais aussi de sécuriser les échanges commerciaux. L’avènement des capteurs a permis la collection d’informations sur les cycles agricoles, la surveillance des conditions météorologiques, l’humidité du sol, l’humidité atmosphérique, la température. Cette variable favorise l’accroissement de la production agricole, l’apparition des ravageurs afin de limiter les pertes.

Aussi, l’évolution de la téléphonie mobile, l’accès à Internet par les réseaux mobiles ont-ils amélioré les actions de nombreux agriculteurs et exploitants agricoles en faveur de la santé des végétaux dans les milieux ruraux. Des estimations du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), il ressort que seulement 09% de la population mondiale vit dans des zones qui ne sont pas couvertes par les réseaux de téléphonie mobile. Les applications accessibles via smartphone assistent le plus grand nombre dans la gestion des exploitations agricoles.

Dans les pays du proche Orient et en Afrique du Nord, l’agriculture de précision est mise en avant à travers l’initiative des startups. La gestion de l’eau grâce au suivi de l’évaporation par satellite, l’utilisation de géodonnées. L’utilisation des plateformes de commerce électroniques sont autant d’actions innovantes favorisées par la technologie numérique dans la lutte pour la santé des végétaux.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *