Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

AGROBUSINESS AU BENIN  : de nombreux défis restent à surmonter en 2024

 AGROBUSINESS AU BENIN  : de nombreux défis restent à surmonter en 2024

Le secteur de l’agrobusiness joue un rôle vital dans l’économie béninoise, étant l’un des principaux moteurs de croissance et de création d’emplois. Cependant, malgré son importance, il est confronté à de nombreux défis qui entravent son développement et son potentiel. 

Vanessa ZANNOU

Le Bénin dispose de fortes potentialités agricoles et agro-alimentaires. Au cours des cinq dernières années, d’importants efforts ont été déployés pour améliorer les rendements agricoles et stimuler la croissance du secteur au Bénin. Le pays s’est notamment hissé à la première place des producteurs africains de coton, qui représente 53% des exportations en 2020. De plus, d’autres produits tels que les légumes secs, le manioc, les piments et poivrons secs, les noix de karité, les ananas et les graines de sésame affichent des rendements élevés, dépassant même les rendements mondiaux. Le rapport conjoint de la Banque mondiale et de la Société financière internationale (SFI) souligne que, à court terme, les produits à rendements élevés et à possibilités d’exportation prometteuses, tels que l’ananas, le soja, les noix de karité et les fruits du palmier à huile, offrent les meilleures opportunités de création rapide de valeur.

Qu’il nous en souvienne le budget du Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston C.  DOSSOUHOUI comprend également 35 projets PIP (Programme d’investissement public) pour 2024, dont quatre nouveaux. Le ministre a présenté dix priorités pour l’année 2024 lors de son exposé devant les parlementaires. Bien que le budget ait été salué et validé par les députés, ces derniers soulignent tout de même certaines insuffisances. Pour ce qui est de la Ministre de l’Industrie et du Commerce, Shadiya Alimatou ASSOUMAN qui a présenté les objectifs stratégiques du ministère pour l’année 2024. Ces objectifs incluent la création d’un secteur industriel fort, varié et compétitif qui respecte l’environnement et favorise la promotion des produits agricoles et miniers. Ils nécessitent également un renforcement des capacités stratégiques et opérationnelles des services du ministère, ainsi qu’une augmentation de la contribution du commerce à la croissance économique durable et à la réduction de la pauvreté.

Selon l’économiste Fréjus AKPA, l’agrobusiness au Bénin fait face à de nombreux défis qui entravent son développement et sa compétitivité sur le marché mondial. Notamment la Sécurité alimentaire et qualité des produits, la Durabilité environnementale, le Changement climatique, l’Accès aux marchés et concurrence, la Technologie et innovation, les Problèmes sociaux, etc. En effet, avec une population mondiale en croissance, il est crucial de produire suffisamment d’aliments pour répondre aux besoins de tous. Cela nécessite une gestion efficace des ressources, y compris des terres, de l’eau et des nutriments, pour maximiser les rendements tout en minimisant les impacts sur l’environnement. A noter que certaines entreprises doivent adopter des pratiques durables pour réduire leur empreinte environnementale et préserver les ressources naturelles pour les générations futures.

Pour se démarquer sur les marchés internationaux, il est crucial pour les acteurs de l’agrobusiness de garantir la qualité de leurs produits et de respecter les normes et certifications internationales. Ainsi, il est nécessaire de renforcer les capacités des agriculteurs et des entreprises agroalimentaires en matière de contrôle de la qualité, de certification et de conformité aux normes internationales. Cela nécessite également l’amélioration des infrastructures de contrôle et de certification, ainsi que la sensibilisation des acteurs du secteur à l’importance de la qualité des produits. Le Pays dispose d’une grande diversité de produits agricoles locaux, mais beaucoup d’entre eux sont peu valorisés et sous-exploités. Il est donc crucial de développer des filières de transformation et de valorisation des produits locaux afin d’augmenter leur valeur ajoutée et de créer de la valeur pour les acteurs de l’agrobusiness. « Les entreprises agroalimentaires doivent mettre en œuvre des normes strictes en matière de sécurité alimentaire, de traçabilité des produits et de contrôle de la qualité pour garantir la confiance des consommateurs », souligne Fréjus AKPA.

Par ailleurs, il affirme que les changements climatiques peuvent avoir des effets néfastes sur les cultures, comme des sécheresses, des inondations, des tempêtes et des changements de température. Le secteur doit s’adapter en développant des variétés de plantes résistantes aux conditions climatiques changeantes et en mettant en place des pratiques agricoles qui favorisent la résilience aux événements météorologiques extrêmes. Fréjus AKPA va plus loin en notifiant l’adoption de nouvelles technologies, telles que l’agriculture de précision, les biotechnologies et les systèmes d’information, peut améliorer l’efficacité et la productivité de l’agriculture. Cependant, « l’accès à ces technologies peut être limité dans certaines régions en raison de contraintes financières ou d’infrastructures inadéquates ».

L’exploitation des travailleurs agricoles, les conditions de travail précaires et les conflits fonciers sont également d’autres défis qu’il faut relever et pour cela les entreprises doivent s’engager à respecter les droits de l’homme, à promouvoir des conditions de travail équitables et à contribuer au développement économique des communautés locales. En résumé, l’agrobusiness au Bénin fait face à de nombreux défis, allant de l’accès aux financements à l’adoption des technologies avancées, en passant par le développement des infrastructures et la promotion de la qualité. Il est crucial de mettre en place des politiques, des programmes et des partenariats stratégiques pour relever ces défis et promouvoir la croissance et le développement de ce secteur clé de l’économie béninoise.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *