Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

ACCÈS AUX FACILITÉS DU FNDA : l’exigence de plan d’affaires écartée

 ACCÈS AUX FACILITÉS DU FNDA : l’exigence de plan d’affaires écartée

Le Fonds National de Développement Agricole (FNDA) ne considère plus la présentation d’un plan d’affaires comme une exigence en matière de document justificatif à la demande d’accès à ses facilités. Un assouplissement des conditions qui a pour objectif d’améliorer l’offre de services d’accompagnement.

Nicolas Ahouissoussi, DG FNDA

 

Sergino Lokossou

Dans une récente sortie médiatique le directeur du Fonds National de Développement Agricole (FNDA) Nicolas Ahouissoussi est revenu sur le plan d’affaires qui avait fait couler beaucoup d’encre et de salive. Il a confirmé qu’un plan de campagne, un microprojet ou une fiche synthèse suffit pour bénéficier des facilités de sa structure. La suppression du plan d’affaires est donc actée. On est arrivé à ce stade pour pouvoir insuffler une valeur dynamique au FNDA a signifié le directeur. « Pour faire un plan d’affaires, il faut impérativement se référer à un connaisseur. Donc la première mesure que j’ai prise, est la suppression ce plan d’affaires. Une mesure qui ne peut pas prêter à confusion », a indiqué le directeur général du FNDA. Plus loin, il a précisé que de 2022 à 2024, les chiffres ont quintuplé. Entre 2020 et 2022, le FNDA a facilité 11,017 milliards FCFA de crédits. Depuis janvier 2023 jusqu’au 20 janvier 2024, 61,776 milliards de FCFA de crédits ont été rendus possibles. « On a déjà facilité à peu près 4,5 milliards pour le seul mois de janvier 2024 », a affirmé Nicolas Ahouissoussi. Depuis 2020, grâce au FNDA, plus de 72 milliards de FCFA de facilités (crédit, subvention, bonification, etc.) ont pu être accordées aux bénéficiaires que sont les producteurs agricoles.

Un « boom » dans la facilitation à l’accès aux crédits

Si les performances du FNDA ont été faibles entre 2020 et 2022, elles ont cependant connu d’améliorations en 2023. Ceci grâce au nouveau mécanisme mis en place, tel que la ligne de refinancement.  « Les choses ont changé de façon drastique », soutient avec fierté Nicolas Ahouissoussi, qui a mis en avant les plus de 61 milliards FCFA de crédits facilités au profit d’à peu près « plus de huit mille bénéficiaires dont trois mille femmes » au cours de l’année 2023.

Au vu de ces chiffres présentés, on note donc à partir de janvier 2024, un « boom » dans la facilitation à l’accès aux crédits agricoles au Bénin. Ce qui fait dire à l’autorité du FNDA que quand même, « la mayonnaise a commencé par prendre ». Nicolas Ahouissoussi a pris la tête de l’établissement public à caractère agricole avec comme vision d’impulser une nouvelle dynamique au fonds. C’est donc à dessein qu’est choisi le thème de l’émission sur laquelle il a été reçu : « FNDA : Nouvelle gouvernance, nouvelle impulsion ? ». Environ une heure d’entretien pour diagnostiquer l’état actuel du FNDA et faire des projections tout en tirant leçons des acquis.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *