Abomey-Calavi
Dossiers de la semaine

ATELIER D’ECHANGES ET DE RÉFLEXIONS Les élus de la FUPRO-BÉNIN: s’approprient les nouveaux textes juridiques en vigueur

Les organisations paysannes membres de la FUPRO –Bénin se sont retrouvées du Lundi 21 au Mercredi 23 Décembre 2020 à Grand popo pour un atelier d’échanges et de réflexion. L’iniative émane de la FUPRO –Bénin et vise la mise en conformité des dispositions relatives aux principes de fonctionnalité et de bonne gouvernance des Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) en République du Bénin.

Par LAURE LEKOSSA

Familiariser les élus de la FUPRO- Bénin aux contenus des arrêtés régissant la vie et le fonctionnement des Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) au Bénin, partager avec eux les documents relevant de la direction exécutive du réseau et leur permettre d’élaborer une feuille de route pour la mise en application des recommandations de la retraire à l’endroit des OPA . Ce sont entre autres les objectifs fixés par la FUPRO- BENIN en organisant ces trois jours d’assises pour des échanges et réflexions. Cette rencontre qui a réuni les membres du conseil d’administration et ceux du conseil de surveillance de la FUPRO –BENIN a été un moment de partage sur notamment les différentes actions à mener pour se conformer à la nouvelle réglementation des OPA.

C’est pour améliorer la représentativité et la gouvernance des OP (Organisations Professionnelles) au Bénin que le ministère de l’agriculture a pris des arrêtés fixant les critères de représentativité, les principes de gouvernance et les modalités d’appui des Organisation Professionnelles Agricoles et portant mise en place du régistre des Organisations Professionnelles Agricoles. Pour la FUPRO –Bénin, cette séance de réflexion s’impose. « La FUPRO BENIN, dans son rôle d’accompagnement de ces membres qui constituent les acteurs incontournables et la cheville ouvrière du secteur agricole, cet atelier s’imposait à nous de manière impérieuse pour réfléchir aux différentes actions à mener pour se conformer à la nouvelle réglementation. Nous devons nous approprier ces textes de loi pour une exploitation optimale des opportunités dans la dynamiques d’améliorer le fonctionnement et la performance de nos filières respectives » a fait savoir Athanase Aguiya, président de la FUPRO -BENIN.

Les communications qui ont été faites, ont permis aux élus d’être au parfum des nouveaux textes juridiques de gestion des OPA au Bénin. Au cours de ses assises, les élus ont pu donc débattre sur les questions actuelles de la Fédération et se familiariser aux documents techniques tels que le plan de communication, le manuel de procédures et finir par l’élaboration d’une feuille de route pour la mise en application des différentes recommandations qui ont été faites. Ces échanges, leur ont permis d’avoir une meilleure connaissance des textes juridiques, des nouveaux documents de procédures de la FUPRO –BENIN. Aux dires de Mariam Diane Touré représentante du DLROPEA, ces différents textes stipulent entre autres qu’au niveau du secteur agricole et ce pour des questions de représentativité, il faut une réglementation des organisations. Pour elle le message est bien reçu par l’ensemble des participants à la séance. « Vu l’intérêt qu’ils ont eu à poser des questions par rapport à la présentation et les inquiétudes qui sont dans leurs têtes, on a vu quand même que le message est passé et ils ont promis poursuivre les réflexions pour élaborer leurs stratégies pour se conformer à la législation ». Pour les participants, l’initiative est salutaire. « Nous sommes contents de pouvoir réaliser cette activité parceque nous l’avons initiée il n’était pas évident que nous puissions retrouver les moyens pour le faire mais nous sommes contents d’avoir été soutenu par quelques-uns de nos partenaires pour en arriver ici aujourd’hui et donc c’est un sentiment de joie de pouvoir retrouver tous les élus du réseau FUPRO, de les réunir dans un seul lieu, ce qui n’est pas facile du Nord au Sud et avec toutes les filières que comporte le réseau. Ça fait vraiment plaisir de retrouver toutes cette grande famille, des leaders réunis pour partager et échanger pendant trois jours » fait comprendre Martial Koudérin SG FUPRO –BENIN. Nicolas Vigan président du RéPAB (Réseau des Producteurs d’Ananas du Bénin) abonde dans le même sens « mes sentiments par rapport à cette retraite sont très bonnes parce qu’elle nous permettra de mieux diriger et de mieux fonctionner surtout en ce qui concerne la gouvernance. Elle nous permet d’acquérir de nouvelles notions par rapport aux arrêtés qui sont prises».

Soulignons que la Fupro Bénin en qualité de faîtière des organisations paysannes du Bénin, entend valoriser son principal rôle visant la représentation et la défense des intérêts des producteurs agricoles membres.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image