Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

ATTEINTE DE L’ODD 3 AU BÉNIN : Un parcours plus ou moins satisfaisant et qui présage bon augure

 ATTEINTE DE L’ODD 3 AU BÉNIN : Un parcours plus ou moins satisfaisant et qui présage bon augure

Le monde est à mi-parcours dans la mise en œuvre des objectifs du développement durable. En ce qui concerne celui abordant « la bonne santé et le bien-être », le Bénin fait des merveilles et semble être proche du but visé.

Prise en charge des enfants

Oyéyèmi AGAN

La réalisation des 17 Objectifs du Développement Durable serait le tremplin d’une vie beaucoup moins stressante à l’horizon 2030. Et si de par le monde entier les efforts sont consentis pour les atteindre, au Bénin, les statistiques donnent déjà espoir.

Particulièrement, parlant de l’atteinte de l’ODD3, des réalisations opérées semblent convaincre. Il s’agit normalement « d’assurer la santé procréative, maternelle et infantile, en réduisant les principales maladies transmissibles, non-transmissibles, environnementales et mentales ». Pour rappel, cet objectif a été adopté comme les 16 autres objectifs par l’ONU en 2015 pour éradiquer la pauvreté, la discrimination à l’égard des couches vulnérables et protéger la planète pour le bien-être des êtres vivants d’ici 2030. Certes, dans un document intitulé « accélérer la réalisation des ODD », il est signalé que « la situation sanitaire demeure affecter par les décès aussi maternels qu’infanto juvéniles observés », mais il est tout de même judicieux de reconnaitre que « des efforts appréciables fournis ».

Pour la lutte contre les maladies transmissibles notamment le VIH/SIDA, le nombre de nouveaux cas positifs dépistés a connu une baisse de 530 points passant de 3.859 en 2015 à 3.329 en 2017. De même, le taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant a diminué passant de 7,6% en 2015 à 6,7% en 2017, soit une diminution de 0,9 point. Parlant ensuite de l’évolution de l’incidence du paludisme, une analyse fait ressortir une amélioration passant de 15,5 à 14,6 pour 1.000 habitants de 2015 à 2016.

D’un autre côté, l’ONU et ses partenaires béninois ont menées des actions pour relever les défis de développement auxquels sont confrontées la population béninoise. Ces actions menées ont permis de renforcer plusieurs formations sanitaires, notamment celles offrants les 7 fonctions de soins obstétricaux néonatals d’urgence de base, et de réduire de plus de 50% la proportion d’enfant de 6 à 59 mois souffrant de malnutrition aigüe. Aussi, ces actions ont-elles favorisé l’adhésion des populations à l’amélioration de la protection des conditions des enfants en situation de détresse et de handicap et au renforcement de la lutte contre les violences basées sur le genre. Il existe également des actions à forts impacts identifiées outre celles citées et qui ont des effets d’entraînement sur la santé. Il s’agit par exemple du ARCH. Il vise à assurer un accès universel aux services de santé et une meilleure qualité des soins pour l’atteinte des ODD. Une panoplie donc d’actions mises en œuvre au Bénin et qui ont de forts impacts sur la population tout en contribuant à l’atteinte le troisième objectif du développement durable.

Par ailleurs, en vue de consolider ces actions, le Gouvernement a entrepris plusieurs réformes accompagnatrices dont les plus importantes portent sur :  l’élaboration et/ou l’actualisation de plusieurs lois notamment celles encadrant la réforme et la création de l’Autorité de Régulation du Système de la Santé (ARS).  A cela, il convient d’ajouter la prise des mesures parallèles, dont la gratuité de la prise en charge du paludisme chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans ; l’appui à la santé maternelle et infantile et à la disponibilité du sang labile ; la prise en charge de la drépanocytose et la disponibilité des vaccins ; la mise en œuvre de la Prévention de la Transmission Mère-Enfant; la distribution gratuite des moustiquaires et la disponibilité des intrants de lutte contre le paludisme  ; la prise en charge sanitaire des personnes affectées par les maladies tropicales négligées (MTN). Enfin, un cadre réglementaire organisant le recours aux ressources humaines non salariées pour contribuer à la réduction du déficit en ressources humaines qualifiées prévu.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *