Abomey-Calavi
Agrobusiness

CAMPAGNE DE COMMERCIALISATION DU SOJA AU BÉNIN:Le gouvernement lance officiellement la campagne du soja

L’Union Nationale des Coopératives de Producteurs de Soja a procédé au lancement de la campagne de commercialisation du Soja dans la commune de Bantè. Le lancement a eu le jeudi 24 novembre 2022 et va s’achever le 30 juin 2023.

Oyéyèmi AGANI

 « La filière de soja: une filière porteuse en pleine expansion », c’est le thème choisi par l’Union Nationale des Coopératives de Producteurs de soja autour duquel l’événement a eu lieu. Cet événement a connu la présence de Laurent G. Akpo, directeur de cabinet, représentant la ministre de l’industrie et du commerce, Gaston Dossouhoui, ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Saliou Odoubou, préfet du zou-colline, Steev Adjaman, président de l’UNCPS et du Président de la fédération nationale des acheteurs des produits agricoles au Bénin. En effet, a l’instar du coton, du Karité et du cajou, le soja fait désormais partir des produits prioritaires, l’une des filières phares dont le gouvernement a décidé de faire la promotion à travers l’augmentation de la productivité, l’amélioration des circuits de distribution et ses dérivés multiples. « Cette filière est l’une des plus prometteuse dans un proche avenir car elle constitue une opportunité certaines pour le développement agroalimentaire », a fait savoir Salou Odoubou, préfet du zou-colline avant d’ajouter:

« Le choix porté sur le département des collines et la commune de Bantè pour le lancement de la campagne de commercialisation 2022-2023 du soja est un signe d’encouragement aux producteurs à augmenter la production du soja ». C’est une filière qui intéresse plus les acteurs du secteur agricole en raison de sa forte rentabilité et de sa capacité de fertilisation du sol. « Ainsi, on retient de la campagne de commercialisation du soja 2021-2022 que les exportations de soja grains sont atteints 70978,669 tonnes contre 253953 tonne en 2021 », souligne Laurent Akpo, représentant du ministre de la ministre de l’industrie et du commerce. Et, après avoir fait le bilan de la campagne précédente, il revient sur les conditions de déroulement de la nouvelle campagne de commercialisation du soja telles qu’elles fixées par le gouvernement. Par ailleurs, le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche invite les acteurs à penser à la qualité des produits  et inviter les opérateurs économiques à investir plus au Bénin. « Je veux que nous produisons du qualité, que nous puissions aussi inviter les opérateurs économiques a qui nous vendons des cent de millions de tonnes de soja d’investir au bénin pour mettre en place des usines afin que nos enfants aussi travaillent et que l’économie prospère » a t’il confié. Il continue en ajoutant « plus de sorties frauduleuses de certains produits agricoles, surtout le soja. Le gouvernement est intransigeant ».  Le  grain de soja brute qui va dehors contre la main d’œuvre béninois qui est exporté, ce qui renvoi au chômage qui est créé au bénin. Il est donc impérieux que notre soja soit transformé dans le pays surtout qu’elle a des potentialités qui sont recherchées ailleurs.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image