Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’EAU EDITION 2023 : « Le Bénin n’est pas épargné de la crise liée à l’accès à l’eau potable », dixit docteur Flavien Edia DOVONOU

 CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’EAU EDITION 2023 : « Le Bénin n’est pas épargné de la crise liée à l’accès à l’eau potable », dixit docteur Flavien Edia DOVONOU

Les 22 Mars de chaque année sont dédiés à la célébration du liquide vital qu’est l’eau. A cette occasion, chercheurs, décideurs et gouvernants se retrouvent pour réfléchir autour de thème préalablement choisit. Au Benin comme partout dans le monde, le problème de l’accès à  l’eau et l’assainissement reste un défi à relever.

Flavien Edia DOVONOU, Enseignant chercheur à l’INE et maitre de conférences des universités du CAMES

Présentez-vous s’il vous plait 

Je suis Flavien Edia DOVONOU, enseignant chercheur de l’INE et maitre de conférences des universités du CAMES

Quelle est l’importance de la célébration de cette journée dédiée à l’eau ?

Depuis 1993, la communauté internationale célèbre chaque 22 Mars la journée internationale de l’eau. Il s’agit d’une journée retenue par les Nation Unies qui revers d’une importance capitale parce que comme vous le savez, l’eau c’est la vie. Donc cette journée est retenue pour attirer l’attention de la communauté nationale et internationale sur l’importance de la ressource eau, sur la nécessité à la protéger, la nécessité de permettre à ceux qui n’ont pas accès à cette ressource d’en avoir. 

Quels sont les objectifs visés en célébrant chaque 22 Mars cette journée ?

Les objectifs qui sont visés chaque 22 Mars est de sensibiliser les populations sur le nécessité de préserver la qualité des ressources en eau. L’objectif visé c’est aussi de demander aux dirigeants aux gouvernants de faire des efforts pour que nous puissions atteindre l’objectif du développement durable numéro 6 qui stipule qu’en 2030 tout le monde entier doit pouvoir avoir accès à de l’eau potable et à l’assainissement. Donc c’est une journée qui nous donne l’occasion de permettre à tout le monde d’avoir un regard par rapport aux crises qui sont liées à l’eau et l’assainissement dans le monde.

En parlant de sensibilisation sur l’importance de l’eau et son utilisation durable, de quelle façon doit-on sensibiliser ? 

 Cette sensibilisation doit se faire de plusieurs manières, le 22 Mars de chaque année dans le monde entier des conférences sont animées, des caravanes sont organisés, c’est aussi une forme de sensibilisation. Il y a des affiches qui portent sur le thème retenu pour la journée, des plaidoyers se font  à l’occasion de cette journée, c’est aussi une sensibilisation pour attirer l’attention de tout le monde sur l’importance du  liquide précieux sans lequel la vie n’est pas possible sur la terre.

Accélérer le changement pour résoudre la crise de l’eau et de l’assainissement, c’est le thème retenu cette année. Que peut-on comprendre à traves ce thème ?

 Si vous me le permettez je vais rapidement vous donner des statistiques qui justifient le choix de ce thème cette année. Alors, il y a des pathologies et des maladies qui sont liées à l’eau et à l’assainissement et ces maladies affectent aujourd’hui près de 2,4 millions de personnes dans le monde. C’est une crise, vous savez aussi qu’aujourd’hui une personne sur quatre soit 2 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à de l’eau potable. C’est une information du rapport de l’OMS et de l’UNICEF en 2022. Dans le monde aussi, près de la moitié de la population mondiale, ça fait près de 3 milliards de personnes, n’ont toujours pas des installations sanitaires adéquates et continuent toujours de déféquer dans la nature. C’est suffisamment grave et ce sont les sources qui génèrent des maladies liées à l’eau. Aussi il faut rappeler que d’ici 2050, la demande en eau va augmenter de 55 {e43727ebdf1c82cdaf05db1b2e953f1c6b388407dfc0230603c9b856384b4112} parce que les industries sont là, l’agriculture est là et l’agriculture consomme près de 80 {e43727ebdf1c82cdaf05db1b2e953f1c6b388407dfc0230603c9b856384b4112} de l’eau. C’est tout ceci qui nous amène à dire qu’il y a une crise et que si rien n’est fait nous risquons de manquer d’eau bientôt.

Quelles sont les causes de cette crise de l’eau et de l’assainissement ? Le Bénin est-il aussi touché ?

Alors, le Bénin n’est pas épargné, c’est une crise planétaire. En ce qui concerne les causes, il y a des causes que nous appelons des causes entropiques qui sont liées à l’homme.  Lorsque nous malmenons les cours d’eau et que nous les transformons en dépotoir sauvage d’ordure, il y a encore des gens qui malheureusement continuent d’enterrer des déchets solides à la maison. Ces déchets se décomposent et polluent la ressource eau. Il y a également le gaspillage, nous utilisons mal nos ressources en eau, le Benin n’a pas des problèmes d’eau mais nous avons des problèmes de mobilisation de l’eau. L’eau que nous avons à portée de main, nous l’utilisons très mal.  En dehors de tout ça nous avons les causes naturelles. Les causes naturelles ce sont les sècheresses qui sévissent et qui créent beaucoup de problème dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

Quels liens les changements climatiques ont-ils avec la crise de l’eau et de l’assainissement ?

Le lien est réel, le lien est fort, les changements climatiques ce sont les perturbations du climat et leurs manifestations c’est la sécheresse et quand il y a sécheresse vous convenez avec moi que la température est élevée et comme conséquence les volumes des cours d’eau diminuent. Quand il y a changement climatique a certains endroits vous pouvez constater qu’il y a des vents forts qui soufflent, et ces vents forts cassent les arbres les déboisent.  Notons que lorsque les arbres sont cassés, c’est le cycle de l’eau qui est cassé. Lorsque le changement climatique est là, la sécheresse est là et les arbres disparaissent c’est l’érosion qui s’en suit puisque les sols ne sont plus fixés, les sables deviennent du vent.

En matière de progrès dans cette dynamique de facilitation a l’eau potable, au Benin quelle est la situation ?

Alors il faut dire le Benin fait d’énorme progrès en matière d’accès à l’eau potable en milieu rural et en milieu urbain. En milieu rural en 2016 nous étions à 40 {e43727ebdf1c82cdaf05db1b2e953f1c6b388407dfc0230603c9b856384b4112}, mais aujourd’hui nous envoisinons les 73 {e43727ebdf1c82cdaf05db1b2e953f1c6b388407dfc0230603c9b856384b4112}. Alors, c’est un progrès et les estimations disent que nous irons au-delà de 80 {e43727ebdf1c82cdaf05db1b2e953f1c6b388407dfc0230603c9b856384b4112} à l’horizon 2023. Ce sont des efforts salutaires ? En milieu urbain, il faut dire que les extensions se font pour pouvoir raccorder les quartiers périphériques dans la ville centrale de Cotonou ainsi qu’à l’intérieure de la ville. Des efforts sont donc en train d’être fait pour que les populations aient de l’eau potable en quantité. Mais quand on va par exemple dans le nord du pays il est difficile d’avoir accès à l’eau et l’Etat doit accompagner la population pour que dans chaque village, qu’il ait au moins un forage.

 Quelle est votre opinion sur le coût de l’eau au Bénin et son accessibilité ?

 L’eau à un prix contrairement à ce que l’on peut penser ou dire, parce qu’on ne boit pas n’importe quelle eau. Et avant qu’une eau souterraine ne devienne potable il faut la traiter et ce traitement à un prix. Aujourd’hui, si on demande de faire un abonnement pour l’eau à 50.000 FCFA on va penser que c’est cher alors que non, puisque si on pense au travail qui a été fait en amont depuis le forage jusqu’à sa sortie dans un robinet, c’est un gros travail qui a été fait et cela a un prix. Et c’est ce prix-là qu’il faut justement payé. Aujourd’hui, je peux dire que nous avons quand même une accessibilité en matière d’eau même si ce n’est pas dans toutes les contrées.

Votre mot de la fin ?

 Pour conclure je dois pouvoir dire que nous avons hérité de nos parents une terre habitable et vivable et nous devions être en mesure de faire pareil à nos générations futures.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *