Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET AGRICULTURE : Quatorze options d’adaptations découvertes par les scientifiques du Cirad

 CHANGEMENT CLIMATIQUE ET AGRICULTURE : Quatorze options d’adaptations découvertes par les scientifiques du Cirad

La nécessité d’adapter une meilleure politique agricole aux menaces du changement climatique reste un défi majeur sur la planète terre. C’est dans ce sens que l’équipe scientifique du Cirad après des recherches a opté pour 14 quatorze solutions pour faire face à ce danger.

Stg Watson SAMA

Face au fléau du changement climatique accentué, le monde agricole se sent de plus en plus vulnérable, ce qui l’amène à réfléchir quotidiennement pour trouver une juste solution. Il est découvert que dans ce cadre, les gouvernements déploient des moyens nécessaires afin de protéger leurs agricultures. C’est donc cet univers qu’une équipe du Cirad explore en publiant une analyse transversale de 226 initiatives politiques.

Elle a été menée dans 7 pays ou régions du Nord et du Sud et met en lumière 14 options d’adaptations que les gouvernements privilégient. Il s’agit des solutions d’adaptation de l’agriculture au changement climatique. Entre autres options, il y a des aides et projets à une agriculture durable et résiliente, des aides et subventions pour l’irrigation, des infrastructures hydrauliques territoriales, des règlementations sur les ressources naturelles, des banques et recherche variétales, des équipements et infrastructures post-récolte, des observatoires et plateformes, du système d’information climatiques et sanitaires, du cursus de formation, des labels valorisant les initiatives d’adaptation, du mécanisme assurantiel et de compensation, des plans et stratégies d’adaptation, des fonds R&D pour l’adaptation et pour finir des circuits financiers pour l’adaptation et d’atténuations.

Ainsi, les objectifs principaux de ces options sont de rendre « l’agriculture plus durable et résiliente face au changement climatique et de garantir l’accès aux ressources naturelles comme l’eau ». De même, elles visent non seulement à produire et diffuser des connaissances utiles aux acteurs engagés dans les stratégies d’adaptation, mais également à financer et coordonner les stratégies d’adaptation à l’échelle des filières et des territoires. D’après ces résultats, l’agroécologie et l’agriculture climato-intelligente représentent les deux modèles agricoles privilégiés dans le « policy mix » des sites étudiés. Et ce, pour remplacer l’agriculture conventionnelle.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *