Abomey-Calavi
Environnement

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SECURITE ALIMENTAIRE: Des récoltes en baisse suites aux affres du climat  

La question de l’impact des changements climatiques sur la sécurité alimentaire a été au cœur des échanges ce jeudi 09 juin 2022 à travers un webinaire organisé par le Réseau des Médias Africains pour la Promotion de la Santé et de l’Environnement (Remapsen). Ce webinaire a connu l’intervention du Représentant de la FAO au Bénin Isaias Angue OBAMA OYANA et du Secrétaire Permanent du Conseil de l’Alimentation et de la Nutrition (CAN) Alfred ACAKPO.

Yélian Martine AWELE

Les impacts du changement climatique mais aussi de la pandémie de la COVID 19 affectent durement les populations les plus vulnérables et leur environnement, privant une partie de la population de nourriture.

Impacts du changement climatique sur les récoltes

Avec la hausse des températures, « les cultures sont asséchées, les rendements sont irréguliers, la qualité des cultures s’appauvrit, les aliments sont plus rares et les prix s’envolent, les prix des denrées alimentaires s’augmentent », affirme Isaias Angue OBAMA OYANA, Représentant de la FAO au Bénin. Pour Alfred ACAKPO, Secrétaire Permanent du Conseil de l’Alimentation et de la Nutrition (CAN), « en Avril, les populations en phase Crise au plan national sont estimées à 1225957 personnes au Bénin ». Le Représentant de la FAO au Bénin explique quela hausse des températures bouleverse les climats, principalement dans les régions tropicales et les zones sèches. Les petits agriculteurs sont les premières victimes de ces bouleversements climatiques. L’instabilité des précipitions et le manque de moyens mécaniques les empêchent de mettre en place des systèmes résilients face aux changements climatiques. Ces derniers perdent parfois la totalité de leurs récoltes. Par ailleurs, la pandémie de la COVID19 a engendré la hausse des coûts de transports et la diminution de l’approvisionnement de certains marchés.

 « La sécurité alimentaire est assurée lorsque tous les êtres humains ont librement accès à une nourriture suffisante et équilibrée de sorte à pouvoir mener une vie saine active » précise Alfred ACAKPO, Secrétaire Permanent du Conseil de l’Alimentation et de la Nutrition (CAN). Quand la nourriture se raréfie, les prix augment et les populations sont obligées de se rationner en mangeant souvent des aliments de moindre qualité. L’insécurité alimentaire a de graves conséquences notamment sur le développement des enfants.

Conséquences liées à l’insécurité alimentaire au Bénin

Victimes de sous-nutrition et malnutrition, ces derniers souffrent de problèmes de santé comme des retards de croissance et des pertes de poids. Une analyse sur l’état des lieux permet à Alfred Acakpo, Secrétaire permanent du CAN, de dire qu’ « au Bénin la sécurité est satisfaisante, et caractérisée par une bonne répartition des pluies dans le temps et dans l’espace en dépit des puches de sécheresses observées dans certains départements. » Il ajoute que «  les productions agricoles sont estimées globalement bonnes malgré des baisses enregistrées dans certaines communes du Sud ». A en croire ses propos, 11 communes à savoir : « Aplahoué, Klouékanmè, Lalo, Toviklin, Dogo, Djakotomey,Athiémé, Toffo, Allada, Basila et  Glazoué ont été exposés aux chocs (sécheresse, inondation etc.) qui ont fragilisé leur résilience ». Sur l’ensemble des cinq dernières années, « l’importation des produits halieutique est supérieure à la production nationale (pêche continentale) », rapporte-t-il.

En vue de trouver une porte de sortie de cette crise alimentaire qui accable la masse, des mesures de renforcement ont été proposées. Il s’agit entre-autres de « la fixation des prix de certaines denrées de base et la subvention des intrants agricoles au titre de la campagne agricole 2022-2023 ».

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image