Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

PRODUCTION D’ANANAS AU BÉNIN : La gente féminine reléguée au second plan

 PRODUCTION D’ANANAS AU BÉNIN : La gente féminine reléguée au second plan

La production d’ananas au Bénin est une activité lucrative, mais les femmes sont largement sous-représentées dans ce secteur. Bien qu’elles jouent un rôle crucial dans la transformation de l’ananas, elles sont peu nombreuses à émerger dans la production.

 

Watson SAMA

Les statistiques agricoles du Bénin révèlent une disparité flagrante entre hommes et femmes dans la production d’ananas. En 2023, sur les 5919 producteurs recensés, seulement 18,91% étaient des femmes, contre 12% en 2019. Ces chiffres montrent que les femmes occupent une place marginale dans toutes les zones de production d’ananas (PDA), avec des ratios inférieurs à ceux des hommes. Par exemple, dans le PDA 4, seuls 16 sur 57 producteurs sont des femmes, et cette tendance se poursuit dans les autres PDAs. Aussi, en termes de superficie allouée à la production d’ananas, les femmes sont-elles également désavantagées. Leur part de terres est considérablement inférieure à celle des hommes, ce qui limite leur capacité de production. Dans le PDA 7, par exemple, les femmes ne se voient attribuer qu’une fraction des terres réservées à la culture de l’ananas, tant pour la variété cayenne lisse que pour le pain de sucre.

Cette sous-représentation des femmes dans la production d’ananas au Bénin souligne l’importance de promouvoir l’égalité des genres dans l’agriculture. Il est crucial de créer des opportunités et des politiques visant à encourager la participation active des femmes dans tous les aspects de la filière ananas, de la production à la transformation. En reconnaissant et en valorisant le rôle des femmes, le secteur de la production d’ananas au Bénin peut réaliser son plein potentiel économique et social.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *