Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

COMMERCIALISATION DES DINDONS :  Les éleveurs aux aguets face aux opportunités de vente à l’approche des fêtes de fin d’année

 COMMERCIALISATION DES DINDONS :  Les éleveurs aux aguets face aux opportunités de vente à l’approche des fêtes de fin d’année

La commercialisation des dindons est une activité économique importante au Bénin, qui génère des revenus et des emplois tout au long de la chaîne de valeur. Avec l’approche des fêtes de fin d’année, les éleveurs sont actuellement en pleine préparation pour saisir les opportunités de vente.

Vanessa ZANNOU

Les éleveurs s’apprêtent à profiter des opportunités offertes par la commercialisation des dindons à l’approche des fêtes de fin d’année. Cette activité économique, qui est en plein essor, offre des perspectives de développement à divers acteurs de la chaîne de valeur, notamment les éleveurs, les commerçants et les consommateurs. En effet, les permiers ont passé plusieurs mois à s’occuper de leurs volailles, en fournissant une nourriture saine et en veillant à leur bien-être. Maintenant, ils sont prêts à vendre leurs oiseaux sur les marchés locaux et aux grossistes. Il faut noter que les prix des dindons varient en fonction de leur poids et de leur qualité, mais ils sont généralement plus élevés en cette période de l’année en raison de la demande croissante.

« Les dindons sont plus rentables que les autres volailles sauf que la vente n’est pas régulière »,

précise BARKA Erick Abdou Razack dit Bio Magic, éleveur de dindon à Sèkandji.

Que ce soit l’œuf, les dindonneaux ou la dinde à l’état de croissance, tout rapporte gros. Pour un dindon de 5 kg, le prix est de 25 000F CFA voire 30 000F CFA, s’il doit envoyer sa marchandise dans d’autres pays. Pour une dinde de 11 kg, c’est au-delà de 25.000 FCFA. Nul doute, l’élevage de la dinde est très rentable. Cependant, compte tenu du prix d’un dindon, il est difficile au consommateur lambda de payer la volaille entière. Raison de plus pour que les consommateurs attendent les fêtes ou des occasions particulières pour s’en acheter.

« Les dindons sont une denrée de luxe très appréciée pendant les fêtes de fin d’année. Ils sont considérés comme des mets de choix pour les célébrations familiales, les réunions de travail et autres événements sociaux importants »,

affirme BARKA Erick Abdou Razack. En conséquence, leur demande est très élevée en cette période, ce qui génère des revenus importants pour les producteurs. 

Par ailleurs, les principaux acteurs de la chaîne de valeur sont les éleveurs, les revendeurs et les commerçants. Il y a des éleveurs qui vendent leurs dindons à des revendeurs qui les achètent à vils prix et les revendent à des commerçants qui les vendent à des prix plus élevés aux consommateurs finaux. Les grossistes sont également des acteurs importants dans la commercialisation des dindons. Ils achètent des dindons en gros et les revendent aux revendeurs et aux consommateurs finaux. Ces grossistes jouent un rôle crucial dans la distribution efficace des dindons, en garantissant leur disponibilité dans les marchés et les boutiques.

Une chose est sûre, la commercialisation des dindons est une activité économique importante, qui génère des revenus et des emplois tout au long de la chaîne de valeur. Cette activité devrait continuer à se développer, ce qui permettra aux éleveurs de gagner davantage de revenus et d’améliorer leurs conditions de vie. Cependant, il faut veiller à ce que les normes de production et de commercialisation soient respectées, notamment en ce qui concerne les conditions hygiéniques et de bien-être des volailles.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *