Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

CULTURE HYDROPONIQUE EN MILIEU URBAIN :  » Un secteur nouveau qui peut être une bonne opportunité d’affaire « , dixit Hervé LISSANON

 CULTURE HYDROPONIQUE EN MILIEU URBAIN :  » Un secteur nouveau qui peut être une bonne opportunité d’affaire « , dixit Hervé LISSANON

Parmi les nombreuses techniques de culture existantes, nous retrouvons une de très particulière pratiquée surtout en milieu urbain « L’HYDROPONIE ». En quoi consiste cette technique et quelles sont ses avantages ?  Hervé LISSANON, Ingénieur en hydraulique agricole en parle dans cet entretien.

Hervé LISSANON, Ingénieur en hydraulique agricole

Veuillez-vous présenter s’il vous plait !

Je suis Hervé LISSANON, Ingénieur en hydraulique agricole

Qu’entendez-vous par culture hydroponique ?

 La culture hydroponique c’est le fait de pouvoir produire des végétaux en l’occurrence les légumes, des cultures de consommation quotidienne qu’on produit de manière hors sol avec de l’eau et des substrats. Dans ce cas précis, le sol est remplacé par des structures neutres comme la bille ou l’agile et autres qui sont réputés neutre donc qui ne sont pas attaqués par des microorganismes qui détruisent la structure chimique de ses matériaux. Ses matériaux vont être utilisé et avec donc de l’eau dans laquelle on va venir déposer des nutriments solubles qu’on va instiller de façon douce dans cette terre artificielle qui a été créé et qui maintenant aller nourrir la racine de la plante. Avec d’autres procédés, on peut également injecter de l’oxygène pour aérer et nourrir davantage la plante et tout se fera dans un environnement protéger. Un endroit un peu comme un abri simple ou plus élaborer comme des serres professionnelles qu’on fera surement en petite surface. L’infrastructure de production sera composée de certains nombre d’outil tel que des barques dans lesquelles on va faire passer des conduites pour alimenter donc ou faire passer de l’eau d’irrigation composante déjà des nutriments dans de dosage bien précis pour aller alimenter la plante de façon douce et progressive.

Quels sont alors les avantages d’une si noble technique en pleine extension dans les villes ?  

L’avantage premier que je trouve dedans est que les populations produisent elles-mêmes ce qui se retrouve dans leur assiette. Je donne l’exemple d’une famille qui aime un légume qui est souvent rare, donc ils essayent de créer leur petite structure hydroponique afin d’en trouver tout le temps. Le second avantage va dans la qualité parce qu’une fois à la capacité de produire nous-même on peut décider de ce qu’on y met parce que tout ce que nous payons la plupart du temps nous ne savons pas d’où ça vient. Un troisième que je trouve, c’est dans la partie commerciale de la chose. C’est un secteur nouveau donc ça peut faire une bonne opportunité d’affaire parce que de plus en plus, je pense que les gens s’intéressent à la transformation de l’agriculture et l’hydroponie fait partie de ces pratiques qui apportent de la valeur au métier de producteur.

Quels sont les facteurs clés à prendre en compte lors de la planification et la mise en place d’un système de culture hydroponique ?

Dans un premier temps il faut un peu de formation. Je demande à tous ceux qui s’intéressent à la chose de se former un tout petit peu dans la maitrise d’itinéraire technique de production hydroponique. Parce que généralement, c’est une activité qu’on va essayer chez soi même à la maison, donc il faudra s’informer un peu avant de se lancer. L’infrastructure elle-même va varier selon le budget, l’espace dont on a besoin, selon également les cultures dont on a également envie de faire. J’en ai vu de très simple et également de très élaboré. La grosse structure que je trouve important d’avoir aussi c’est l’abri, il faut donc une couverture des cultures pour les protégés contre les nuisibles notamment les insectes qui vont tenter de détruire la culture. 

Quels sont les types de cultures susceptibles d’être pratiqués en hydroponie ?

Toutes les cultures en hydroponie systématiquement non. Les cultures les plus sensibles sont les cultures horticoles, donc tout ce qui va toucher aux légumes aux plantes. Ce sont eux qui vont être plus aisément cultivés en hydroponie. Lorsqu’on rentre dans les cultures céréalières et pérennes d’autres cultures sont beaucoup plus recommandés.

Quelles peut être la vision pour l’avenir pour ce genre de secteur ?

Il suffira à nos dirigeants de faciliter l’accès des équipements qui entrent en ligne pour la création des structures hydroponiques. L’état peut encourager les entreprises qui investissent dans le secteur à se développer plus rapidement. Ça c’est l’état, moi je recommande à tout ce qui ont une idée de base de commencer par faire ce qu’ils veulent faire. Je vais donc inviter tous les acteurs de la chaine agricole de pouvoir regarder de plus près cet aspect la parce qu’il y a une opportunité réelle à saisir.

Hervé LISSANON Merci !

Propos transcris par Céline GBOVI

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *