Abomey-Calavi
Agriculture

ELEVAGE DU PORC: Une activité qui demande assez de rigeur hygiénique

Être éleveur de porc est une bonne chose mais pour y réussir est encore plus mieux.  Porcher, porc et porcherie peuvent ne plus être d’une saleté repoussante au point de dégouter les plus sensibles quand l’on prend les mesures adéquates à cet effet .

Ruth EDOH

L’alimentation du porc est techniquement performante, car elle constitue l’élément principal des coûts de production d’un élevage. Ainsi pour nourrir ces animaux l’éleveur , compose son aliment parfaitement calibré surtout en fonction de l’âge ou de la nature de ses sujets.  Ici au Bénin, il est constaté que les porcs dans les conditions d’élevages sont très sales et l’on a l’habitude de croire que le porc doit être élevé dans un milieu sale et favoriser sa croissance. Respecter et appliquer rigoureusement les mesures de biosécurité et de l’hygiène est fondamental pour tout éleveur, car cela contribue à éloigner les maladies.

En élevage il est préférable de prévenir l’apparition des maladies que de les combattre quand celles-ci sont déjà présentes. Ceci est valable pour l’élevage de porc de façon cruciale, car la maladie redoutable par les éleveurs de porc est la peste porcine et elle ne se soigne pas. « Après l’achat des aliments, moi je les déparasite avec un produit en poudre que j’achète au marché. Celui-ci est uniquement conçu pour les porcs. L’hygiène consiste à prendre soin des animaux les laver une fois par semaine, ensuite procéder avec rigueur à des vaccinations périodiques, à  des prises de médicament, à  un nettoyage profond de la lose des porcs surtout avec des désinfectants pour éliminer tout microbe qui pourrait nuire à leur santé parce que les porcs ont besoin d’un très grand entretien. C’est à cause du mauvais entretien ici chez nous que nous voyons que les porcs sont des aliments très sales » explique Moïse éleveur de porc à Lokossa. 

La biosécurité est un ensemble de pratique et de mesure conçue mise en œuvre pour prévenir l’introduction, le maintien et diffusion des agents pathogènes dans un élevage. Elle comporte trois phases majeures dont l’isolement, le contre des mouvements et l’assainissement. L’hygiène  est l’ensemble des précautions et des mesures préventives en vue d’éviter des états pathologiques et les contaminations. Il est donc un facteur indispensable dans la productivité et la qualité et le troisième point, l’accès à la ferme. Pour nourrir et prendre soin de la santé de ces animaux, Isaac NOUMEDON  dira « souvent, je donne a mangé à mes porcs deux fois par jour soit le matin et le soir.  Dans la journée,  je les laisse sortir de temps à autre pour qu’ils aillent brouter des herbes. Je fais souvent la préparation de leur nourriture en mélangeant du tourteau de palmiste, soja torréfié, le sel de cuisine, fonde riz et de maïs. Quant à l’hygiène, ça m’arrive de les laver de fois par mois, d’utiliser des désinfectants pour laver l’enclos. De leur donner des médicaments pour  prévenir et éviter certaines maladies mortelles ou une épidémie ».

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image