Abomey-Calavi
Agriculture

HYGIENE ALIMENTAIRE DES ANIMAUX: Les pratiques des éleveurs pour assurer la sécurité alimentaire des animaux

Tel que la sécurité alimentaire de l’homme est prise en compte et suivi, il en de même pour les animaux. C’est tout un ensemble de processus qui est suivi pour assurer l’hygiène alimentaire des animaux, leurs santés et leurs croissances. Les éleveurs aujourd’hui veille à l’alimentation de leurs animaux puisqu’elle et primordiale.

Ruth EDOH

 L’alimentation animal est le pivot de toutes pratiques agricoles. C’est en utilisant des aliments surs que les éleveurs sont en mesure d’assurer la sécurité alimentaire des aliments qu’ils produisent, de réduire leurs couts de production, de maintenir voire d’augmenter la qualité et la régularité des aliments et surtout d’optimiser la santé, le bien-être des animaux en proposant des aliments adapter à chaque stade de leur développement et le leur reproduction.

D’une manière générale, les animaux ont des besoins nutritifs en énergies, protéines, minéraux et nutriments essentiels. Cette alimentation doit répondre au besoin des animaux pour leur entretien, leurs productions, leur croissance et leur reproduction. Donald éleveurs de volaille rencontré sur sa ferme nous parles un peu de sa méthode d’alimentation : « Les pondeuses ont besoins d’aliment ayant suffisamment de glucide, de protéines de matière gras, de vitamines, de sels minéraux. Les glucides sont trouvés dans les céréales et c’est le maïs que j’utilise le plus. Je vais parler de l’eau qui est essentiel, surtout la qualité de l’eau c’est important. Il faut utiliser de l’eau potable puisque c’est ça la base même de tout aliment nutritifs ». Eleveur, Diane ADJIGAN « moi je nourrir mes poussins avec des asticots et en 15jours, le résultat est merveilleux et j’utilise moins les produits. Quand on prend les asticots, ça contient de la protéine environ 59,69%, des lipides, des glucides et d’autres éléments nutritifs. Quand je n’utilisais pas les asticots, je souffrais beaucoup avec mes poussins surtout au niveau de leur santé. Il y avait beaucoup de mort et la croissance était minime. Les asticots servent aussi à nourrir les poissons, les lapins, les porcs et j’en passe ». Toujours est-il que chacun a sa manière d’assurer la santé de ces animaux, néanmoins Mathias AHOHOUENDO, Médecin vétérinaire de formation indique que pour bien réussir son élevage, l’éleveurs doivent prendre en compte un certain nombre de paramètre, il s’agit de l’habitat, de l’alimentation, des mesures de sécurité sanitaire. Parlant de l’habitat, il doit être construit selon des normes zootechniques qui doit pouvoir protéger les volailles du soleil, de la pluie, du courant d’air violent ainsi que des prédateurs c’est-à-dire les chiens, les chats, les serpents et autres. L’habitat doit être aérer moins poussiéreux et facile à nettoyer. De même la litière doit être propre et ces dernières doit être régulièrement renouvelé pour éviter l’apparition des gènes microbiens. Pour ce qui est de l’alimentation, l’éleveurs doit pouvoir mette à disposition de ces sujets des aliments de qualité, bien équilibré et qu’il tienne compte de l’âge et des besoins physiologiques de l’animal ».

Les bonnes pratiques de fabrication et les principes d’analyse des risques devraient être suivi pour contrôler tous les risques qui vont paraître dans alimentation des animaux notamment le risque sanitaire pour le consommateur final. Les sources de contamination du a l’environnement doivent être aussi prise en compte. « Je recommande à nos éleveurs d’installer les pédiluves sur les fermes. D’éviter les visites intempestives, de nettoyer régulièrement les mangeois et les abreuvoirs des volailles. A tous ceci nous pouvons ajouter les mesures tel que la désinfections, la dératisation et la désinsectisation », dixit Mathias AHOHOUENDO en guise de conseil.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image