Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

HYGIÈNE ET SANTÉ DES LAPINS : « Il n’y a pas vraiment de vaccin standard pour les lapins, mais…», Nadège Émilie Sèdagbande

 HYGIÈNE ET SANTÉ DES LAPINS : « Il n’y a pas vraiment de vaccin standard pour les lapins, mais…», Nadège Émilie Sèdagbande

L’élevage des lapins encore appelé  cuniculture est, comme dans beaucoup d’autres cultures, une activité qui nécessite des soins et le respect strict des règles d’hygiène et de santé. Malheureusement, certains cuniculteurs ignorent le bien-fondé de ces règles et font face à de lourdes conséquences. Dans cette interview, la zootechnicienne, enseignante en production et santé animale, Nadège Émilie Sèdagbande nous parle des incontournables pour réussir l’élevage des lapins.

 

 

Nadège Émilie Sèdagbande, enseignante en production et santé animale

 

  • Qu’est-ce que la cuniculture ?

La cuniculture c’est l’élevage de lapins. Ça dépend avant tout de l’objectif de production.  Elle peut être pour la production de la viande, comme pour la production de la fourrure ou juste pour le garder comme animal de compagnie.

  • Quelles sont les principales mesures que doit prendre un cuniculteur pour assurer la santé et la sécurité des lapins ?

Déjà il faut construire un bâtiment adéquat pour les lapins car  tout commence par là. Il faut bien implanter le bâtiment et lui assurer un environnement sain et propre.

Par la suite, il est important de maintenir le cadre, les matériels de l’élevage et tout ce qui concerne l’élevage propre, désinfecter les bâtiments, donner une alimentation équilibrée aux lapins. Après cela, ce sont les vaccins pour l’immunité.

  • Que faut-il faire pour une alimentation équilibrée et saine des lapins ?

Ce qui est le plus recommandé ce sont les aliments granulés. Il  y a aussi les foins ou des feuilles. Mais pour éviter les problèmes de contamination, on conseille uniquement l’utilisation des granulés à ceux qui ont assez de moyens financiers.

  • Pourquoi une préférence pour les granulés ?

Les aliments granulés sont constitués d’un mélange de plusieurs matières premières pour obtenir des aliments formés en grains ou en boules. Les lapins sont plus sujets aux maladies respiratoires. C’est pourquoi on ne leur donne pas de la farine. Lorsqu’on leur donne de la farine, ils vont inhaler la poussière et ça va causer des maladies respiratoires. C’est surtout pour cette raison qu’on préfère les provendes granulées.

  • Existe-t-il des maladies ou des dangers auxquels le cuniculteur expose son cheptel ?

Bien sûr qu’il y en a. Il y a des maladies digestives comme la coccidiose, la diarrhée. Il  y a des maladies respiratoires comme la pasteurellose et la pneumonie. On peut avoir aussi des maladies liées aux parasites internes et externes.

  • Quels sont les programmes de vaccination réguliers à faire?

Il n’y a pas vraiment de vaccin standard pour les lapins, mais il y a une fièvre qui sévit beaucoup en élevage de lapins. C’est la fièvre hémorragique. On appelle ça VHT.  C’est donc par rapport à cela qu’un éleveur de lapins peut décider de faire des vaccins. Ils se font à 10 semaines d’âge pour préparer les futurs reproducteurs. Si un cuniculteur fait le vaccin avant cette période-là, l’immunité ne va pas s’installer. Après la vaccination, il faut au moins une semaine après pour que l’immunité puisse s’installer. Si  on  fait le vaccin aujourd’hui, même demain, si la maladie vient sur la ferme, elle peut sévir. Il faut au moins une semaine après pour que l’organisme puisse commencer la lutte contre la maladie.

  • Quelles sont les périodes au cours desquelles les lapins sont plus sensibles aux agressions esthétiques ?

Je dirais que ça dépend de plusieurs facteurs. Nous avons la saison, les facteurs météorologiques et aussi le stade de développement. Un cuniculteur qui n’a pas bien construit son bâtiment en période de grande saison fraîche et se saison sèche expose selon cheptel aux maladies. En dehors de ça, il y a aussi les rats. Les souris peuvent manger des lapereaux ou manger de la nourriture. Lorsque les souris touchent la nourriture, elle est contaminée. Donc cela peut causer des diarrhées qui peuvent conduire à la mort.

  • Quels sont vos conseils pour un débutant en agriculture ?

Pour ceux qui veulent commencer, j’insiste beaucoup sur la formation. C’est une partie qui est beaucoup négligée. Quand tu es formé, ça t’évite les premières fausses économiques. Et après ça, il faut s’informer au jour le jour car il y a du changement. Il faut aussi avoir des mentors, participer aux activités, ne pas rester dans son coin. Dès que le cuniculteur a commencé, il faut respecter les règles d’hygiène.

 

Propos recueillis par Maëlle ANATO (Stag)

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *