Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

INNOVATION TECHNOLOGIQUE EN AGRICULTURE : La nécessité d’inclure les communautés rurales dans les modes d’usage

 INNOVATION TECHNOLOGIQUE EN AGRICULTURE : La nécessité d’inclure les communautés rurales dans les modes d’usage

Dans un contexte où les nouvelles technologies transforment rapidement les vies, il est impératif d’assurer que toutes les communautés, y compris les zones rurales du Bénin, puissent bénéficier de ces avancées. Comment intégrer les communautés rurales dans l’écosystème numérique agricole pour stimuler un développement économique et social durable ?

 

Watson SAMA

Le Bénin, pays d’Afrique de l’Ouest aux multiples défis économiques et sociaux, connaît une transformation progressive dans plusieurs comme l’agriculture grâce aux nouvelles technologies. Bien que ces innovations technologiques aient des retombées positives, les communautés rurales, qui représentent une grande partie de la population, restent souvent à l’écart de cette révolution technologique. Selon les données de l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Économique (INSAE), près de 70% de la population béninoise vit dans des zones rurales, mais seule une minorité a accès à ces outils modernisés agricoles. Pourtant, les avantages potentiels de l’intégration des communautés rurales dans l’écosystème technologique sont considérables. L’accès à Internet peut fournir aux agriculteurs des informations météorologiques en temps réel, des conseils agronomiques et des marchés en ligne pour leurs produits. De même, les services bancaires mobiles peuvent faciliter les transactions financières et l’accès aux services bancaires dans des régions où les succursales physiques sont rares. Mais, les communautés rurales semblent être mises en marge de ces innovations.

Alors, pour concrétiser ces avantages, des mesures spécifiques sont nécessaires. Tout d’abord, il est essentiel d’étendre l’infrastructure de télécommunications dans les zones rurales, en particulier dans les régions les plus reculées. Selon l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et de la Poste (ARCEP), seulement 30% des localités rurales au Bénin sont actuellement couvertes par les réseaux de télécommunications. En augmentant cette couverture, un plus grand nombre de personnes pourraient accéder à Internet et bénéficier des services numériques. De plus, des programmes de sensibilisation et de formation sur les nouvelles technologies doivent être mis en place pour aider les habitants des zones rurales à tirer pleinement parti des outils numériques disponibles. Des initiatives telles que les cybercafés communautaires, les centres de formation aux compétences numériques et les interventions éducatives dans les écoles peuvent jouer un rôle crucial dans cette sensibilisation.

Des partenariats entre le gouvernement, le secteur privé, les organisations de la société civile et les communautés locales sont nécessaires pour coordonner les efforts et mobiliser les ressources nécessaires à l’inclusion numérique des zones rurales. Ces partenariats peuvent prendre différentes formes, notamment des subventions pour l’installation d’infrastructures de télécommunications, des programmes de formation professionnelle et des campagnes de sensibilisation à grande échelle. L’intégration des communautés rurales du Bénin dans l’écosystème numérique est non seulement une question d’équité sociale, mais aussi une opportunité de développement économique et social pour le pays dans son ensemble. En investissant dans l’infrastructure numérique, la formation aux compétences numériques et la sensibilisation, le Bénin peut s’assurer que personne n’est laissé pour compte dans la révolution numérique en cours.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *