Abomey-Calavi
Environnement

L’EROSION COTIERE: Catastrophe naturel très funeste

L’érosion côtière est la perte graduelle de matériaux (sables, roches, sédiments) qui entrainent le recul de la côte et l’abaissement des plages. C’est un phénomène naturel désastreux auquel de solutions idoines méritent d’être envisagées pour parer à ses déconvenues.

Yélian Martine AWELE

Les principaux facteurs en jeu dans le processus d’érosion sont les vagues, les courants marins, les glaces, les précipitations et le vent. C’est un  processus lent et graduel qui, en plus des pertes de terrains publics  ou privés, peut causer des dommages aux équipements, aux infrastructures ainsi qu’aux ouvrages de protections des côtes. Une bonne partie des zones soumises à l’érosion côtière est également affectée par la submersion côtière. Selon Nestor AHO, Agro-climatologue, « L’érosion côtière est la conséquence de l’élévation du niveau marin qui est un risque climatique ». Il poursuit en disant : « L’élévation du niveau marin est due au réchauffement climatique qui, en élevant la température des océans, fait augmenter leur volume par dilatation de l’eau de mer et par fonte de la banquise ».  L’érosion côtière est un phénomène qui se manifeste par le recul du trait de côte, soit, un déplacement vers l’intérieur des terres de la limite entre le domaine maritime et continental suite à la perte de matériaux (sables, roches, sédiments). Pour faire court, la côte sableuse est naturellement en mouvement. Au Bénin précisément « dans les quartiers d’Enagnon, Akpakpa-Dodomè, des dizaines de maisons ont été détruites par les assauts de l’Océan Atlantique » assure Philippe ZOUMENOU, Coordonnateur des programmes de protection du Littoral contre l’érosion côtière au Bénin. Ce phénomène peut-être dû à certaines activités humaines.

Causes

L’être humain, par certaines de ses actions, favorise l’érosion et contribue au recul du trait de côte des littéraux. C’est le cas du prélèvement de sable ou de la construction de barrages. Les populations qui résident dans ces zones sont soumises à un risque.  « L’érosion côtière est favorisée par les vagues et des actions anthropiques telles que le ramassage du sable au niveau de la plage comme matériau de construction » affirme le spécialiste Nestor AHO. La déforestation, l’agriculture, l’urbanisation et le transport ont aussi pour effet d’accélérer l’érosion. Lorsqu’on défriche une terre, on enlève la couverture végétale et on expose ainsi le sol au vent et à l’éboulement et bien d’autres dégâts.

Impact de l’érosion sur l’environnement

Comme conséquences liées à ce catastrophe naturel, on peut évoquer la perte de productivité en culture pluviale, la baisse de la productivité et de la rentabilité des investissements en irrigué,  la diminution des quantités et de la qualité de l’eau pour usage domestique et industriel, la réduction de la production nationale d’énergie.

Eu égard à ces impacts, il urge de proposer des solutions pour contrer le phénomène.

A cet effet, au Bénin, surtout à l’Est de Cotonou, d’immenses épis ont été installés, permettant ainsi de faire reculer l’Océan et d’assurer la sécurité des riverains. Les proposent cependant, une solution globale : « la réduction des émissions de gaz à effet de serre ».

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image