Abomey-Calavi
Agrobusiness

MOIS DU CONSOMMONS LOCAL AU BÉNIN:Une demande croissante de produits locaux enregistrée

Octobre, ‘‘Mois du Consommons local’’. Tout au long de ce mois, promoteurs et consommateurs mettent tout en œuvre  pour promouvoir les produits « made in Benin ». Quelle est l’ambiance qui règne dans les boutiques de vente de produits locaux à quelques jours de la fin de mois dédié au ‘‘Consommons local’’ ? Les citoyens béninois s’intéressent-ils aux produits locaux ?

Jus made in Benin

Yélian Martine AWELE

Au cours de cette édition du ‘‘Consommons local’’, les populations qui constituent les potentiels consommateurs prennent ont pris d’assaut les centres de production et de vente des produits made in Benin pour s’en procurer et contribuer non seulement au développement de leur pays mais aussi à la sécurité alimentaire de toute leur famille. Dans l’une des unités de production de la place, des hommes et femmes s’affairent pour offrir aux populations béninoises des produits localement transformés. La demande est croissante en ce mois dédié à la consommation locale. C’est du moins ce que confie Chérifatou Nadey GNANI, Responsable de la Startup Succès sise à Adjagbo: « nous avons constaté qu’au début ce mois, il y a eu plus de demande de jus (baobab, gingembre, mangue, ananas, tamarin), de gari, des farines que nous faisons à base de maïs et de soja. En dehors de ça, autour de nous, la population environnante a demandé beaucoup plus  le gari amélioré qui est à un très bon prix.

Du souchet

Dans d’autres espaces consacrés à la vente de produits locaux, des agro-transformateurs viennent livrer leurs produits pour la commercialisation. Ainsi, une gamme variée de produits agroalimentaires s’offre à tout acheteur. «Nous leur offrons plusieurs produits 100% bio tels les jus d’ananas, de pastèque, les vins, le souchet, le riz Matekpo, etc. qui sont à moindre coût», déclare Espérance Hounkpatin, directrice du Centre Les joyaux. « Avec 1500 FCFA, vous pouvez déjà prendre ou obtenir les épices écrasées, les jus de noni à 7000 FCFA, les jus de fruits à 3300 FCFA, le souchet à 400 FCFA, la tomate écrasée à 2400 FCFA, les vins et liqueurs à 7000 FCFA, etc. », estime marie Solange SEKPE, gérante de la Supérette du Centre Les Joyaux.

Riz Matekpo produit au Bénin

A quelques jours de la fin du mois d’octobre,  on est à même d’affirmer que la campagne du consommons local édition 2022 a été une réussite. La fièvre du mois du consommons local semble emballer tout le monde eu égard à l’ambiance qui prévaut dans les boutiques de vente de produits locaux et à l’enthousiasme et l’intérêt que portent les consommateurs béninois pour ces produits.

Vivement que tous les Béninois prennent conscients des enjeux liés au ‘‘Consommons local’’ afin de les intégrer dans leurs habitudes. « Consommer un produit fabriqué dans son pays c’est rester en marge des problèmes de santé et construire sa nation », dixit Enoch HOUNKPE, coordonnateur du programme Mise en Marché des Produits Locaux et organisateur de la  foire itinérante.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image