Abomey-Calavi
Editorial

Pasder 3 déjà acté ?

Le plus gros problème de l’agriculture au Bénin reste le financement. Les régimes qui se sont succédé et les partenaires techniques et financiers ont essayé d’apporter des solutions. Mais il faut reconnaître que ce problème de financement agricole ne touche pas toutes les filières de la même façon. Le coton par exemple souffre peu de financement et c’est d’ailleurs la filière agricole la plus organisée et la plus structurée du pays. Cet or blanc du pays scintille comme un copeau de cuivre au soleil. Mais à côté de cette filière, les autres filières peinent à sourire car n’ayant pas d’organisations fortes et solides pour défendre les intérêts de leurs acteurs.

C’est donc pour essayer d’apporter des solutions à ces filières orphelines d’organisations fortes et solides que plusieurs projets et programmes s’investissent depuis des décennies dans notre pays pour leur donner ce qu’elles envient tant au coton. Parmi ces projets et programmes, il y a le Pasder, Programme d’appui au secteur du développement rural. Jamais deux sans trois ! Après la phase 2, la phase 3 est désormais actée. Cette phase embrasse tous les quatre départements du septentrion. Une opportunité gigantesque pour les filières maïs, soja, manioc, petits ruminants, etc. Un gros appui à la sécurité alimentaire de notre pays apporté par la Coopération suisse.

Par Malik SOULEMANE

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image