Abomey-Calavi
Agriculture

ACCES AU FINANCEMENT AGRICOLE: Le FNDA signe des accords de partenariats avec 7 Banques et 15 SFD

Le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche Gaston Cossi DOSSOUHOUI a procédé le mardi 08 Septembre 2020, au lancement officiel de la cérémonie de présentation de mesures gouvernementales aux banques et SFD Sociétés Financiers Décentralisés couplé avec la signature de convention de partenariat. La dite cérémonie s’est tenue dans les locaux de l’Hôtel Golden Tulip, en présence des directeurs Généraux des banques et des systèmes financiers décentralisés ainsi que les partenaires techniques et financiers.

Par Laure S. LEKOSSA

Echanges de paraphes entre le DG/FNDA et les partenaires

Vu l’impact que crée la crise sanitaire qui secoue le pays sur les exploitants agricole, le Gouvernement en sa séance hebdomadaire du Conseil des ministres le mercredi 29 juillet 2020, a pris un ensemble de mesures spécifiques et incitatives au profit du secteur agricole pour un coût global de 100Milliards de Francs CFA. Au nombre des répartitions faite de ce montant, 50 Milliards de ce coût est destiné à refinancer les banques et les SFD Sociétés Financiers Décentralisés sur la base de leur portefeuille de crédits agricoles. Et c’est justement pour permettre aux acteurs majeurs de prendre connaissance de ces mesures qui donnent toutefois une nouvelle lancée au FNDA notamment à son guichet 3 qui stipule « Accès aux services es financiers » , que Gaston Cossi DOSSOUHOUI , ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche a lui-même procédé à la cérémonie officielle de présentation des mesures gouvernementaux aux banques et SFD Sociétés Financiers Décentralisés couplé avec la signature de convention de partenariat . « L’opérationnalisation de ces mesures passe par leur bonne connaissance par vous, acteurs majeurs de leur mise en œuvre. C’est donc pleinement conscient du rôle capital que vous jouez dans le financement de notre économie, que nous avons jugé utile l’organisation de la cérémonie de ce jour qui est le précurseur d’une série d’actions devant permettre de partager le contenu détaillé de ces mesures avec tous les acteurs du secteur » a laissé entendre Gaston Cossi DOSSOUHOUI. Il poursuit : « C’est pour moi l’occasion de féliciter les (07) banques BOA, NSIA BANQUE, BIIC, CORIS BANQUE, UBA, ECO BANK et BSIC., qui se sont engagés aux côtés du FNDA pour le financement des PME/PMI agricoles. Je salue aussi l’engagement des 15 SDF qui se sont positionnés pour la prise en charge des petits producteurs et exploitants agricoles. Le vrai défi à présent est que tout le monde sans exception profite de cette opportunité pour investir massivement dans l’agriculture ».

Dans son mot de bienvenue, le Directeur Général du FNDA Valère HOUSSOU, se dit satisfait de l’engagement réel des autres partenaires financiers pour le bonheur de l’agriculture béninoise. « La présence massive des directeurs généraux dans cette salle témoigne de ce que désormais ensemble, nous pouvons transformer notre agriculture en innovant à travers l’instrument financier »

Après avoir remercié le gouvernement pour les efforts fournis afin d’un meilleur repositionnement du secteur agricole béninois, le représentant des Associations des Professionnelles des Banques et Établissements Financiers du Béni Lazare Komi NOULEKOU, déclare que « L’APBEF pense qu’il s’agit d’une avancée majeure et significative dans la promotion et le financement du secteur agricole. En tout état de cause les banques béninoises qui lisent un signal fort d’un changement de paradigme de notre modèle économique, voudrait vous dire par ma voix leur totale engagement à jouer parfaitement et professionnellement la partition de mettre à leur charge la signature du présent accord – cadre ». Les mesures agricoles du gouvernement sont fortement appréciées par les acteurs en charge du développement du volet économique. Présent à cette cérémonie de signature, les Sociétés Financiers Décentralisés SFD par la voix de leur représentant, Clément YATONDA ont souligné leur volonté manifeste d’accompagner de gouvernement dans l’atteinte de ces objectifs. « La signature de l’accord cadre de cet après-midi, est aussi nôtre souhait celui des SFD que vous accompagnez à servir les exploitants agricoles familiaux et entrepreneurs agricoles qui ont été pour la plupart de leurs besoins satisfaits par les SFD. Nous accueillons donc avec satisfaction les appuis que vous vous êtes engagé à donner aux acteurs du système financier agricole. Pour les SFD, c’est le financement pour le crédit adapté aux conditions et contraintes spécifiques liés au secteur, pour les exploitants et entrepreneurs agricoles c’est la garantie des crédits SFD et enfin pour les deux la prolifération du taux d’intérêt »

Les participants à la cérémonie de signature d’accord

Signature d’accord cadre avec les SFD et les différentes banques, échanges de paraphes ont été les moments forts de cette cérémonie marquée par une communication axée sur la Présentation de FNDA aux Banques et aux SDF. En effet, le FNDA couvre plus de 70 % de la population active avec une contribution de 34 % PIB, et une territorialisation avec 7 Pôles de Développement Agricole PDA gérées par les (ATDA) Agence Territoriale de Développement Agricole. Il œuvre pour la promotion d’une dizaine de filières prioritaires. Par le FNDA, le gouvernement entend garantir aux exploitants agricoles des horizons encore meilleurs.

Pour rappel, la faible disponibilité des ressources mobilisées, l’inadaptation et la faible accessibilité du financement aux différents types d’exploitations et catégories d’acteurs agricoles, l’insuffisance de garanties ou de sûretés à présenter par ces acteurs pour l’accès facile aux crédits, sont les contraintes majeures qui entravent l’accès des exploitants agricoles aux financements adaptés. Ces contraintes sont assorties d’un diagnostic effectué par le gouvernement dans le cadre de la stratégie de financement du secteur agricole. Et c’est pour lever ces goulots d’étranglements que l’État béninois a opté pour la création du FNDA (Fond National de Développement Agricole). Un fond doté de ressources adéquates, qui se positionne comme un principal levier de développement économique du Bénin.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image