Abomey-Calavi
Agriculture

PRODUCTION D’INTRANTS ORGANIQUES AU BÉNIN: Le PADMAR outille les fabricants sur les normes et processus de certification

Renforcer les capacités de quinze (15) fabricants d’intrants biologiques sur les normes et les processus de certification des intrants biologiques en vue de la certification de ces intrants d’une part et de l’utilisation des intrants biologiques dans la production des cultures maraîchères d’autre part. C’est l’objectif visé par le PADMAR à la faveur de cet atelier de trois jours du mercredi 23 au vendredi 25 juin 2021 dans les locaux d’un hôtel à Lokossa.

Dans ce cadre, l’INRAB a été sollicité pour appuyer les fabricants d’intrants dans le processus de développement de la production biologique au Bénin, et les amener à être informés de tous le dispositif mis en place au niveau national en ce qui concerne l’homologation des produits. A en croire Armel Mensah, « nous avons avec les différents laboratoires qui interviennent dans le processus d’homologation des intrants au niveau du Bénin et sous la couverture de la Direction de la Production Végétale, nous avons mis à la disposition de ces fabricants d’intrants tout le dispositif pour faire homologuer leurs produits entant qu’entreprise ».

Au cours de ces trois journées, plusieurs modules d’importance capitale, ont été abordés. On note les bonnes pratiques en la matière dans le domaine de la production des intrants organiques, les différentes procédures d’homologation et de certification les acteurs ont été également outillés sur les actions à mener pour se conformer aux lois et textes en vigueur dans le domaine de la règlementation des intrants organiques au Bénin.

Selon Askanda Kora Gounou N’gobi, responsable suivi environnemental et changements climatiques du PADMAR, cette formation permettra aux fabricants de se professionnaliser dans leurs productions, d’aller vers les entreprises plus rentables et durables et aussi des entreprises qui mettront sur le marché des intrants organiques de qualité et homologués par le dispositif national. Julie Sogbossi responsable développement filière du PADMAR, a pour sa part, fait savoir qu’au plan national, les statistiques de ces dernières années, révèlent que les produits maraîchers sont assez toxiques et contiennent des produits chimiques. Elle a ensuite ajouté qu’au démarrage en 2017, le PADMAR s’est attelé à travailler pour éradiquer cet état de choses, et travaille de plus en plus dans le sens de la promotion des produits organiques au niveau de la filière. A noter qu’au total, 15 fabricants d’intrants organiques ont bénéficié de cet atelier de renforcement de capacité.

Une feuille de route a été élaborée en lien avec les acteurs afin de leur permettre d’entrer dans un processus d’amélioration des produits qu’ils proposent aux maraîchers ensuite d’entrer dans le processus d’homologation de leurs produits ensemble avec les structures nationales accréditées à la matière. Dans le rang des fabricants d’intrants bénéficiaires, c’est une activité enrichissante qui va permettre de lever les goulots d’étranglement et de travailler à promouvoir des intrants biologiques de qualité. « Cette formation est l’étape qui chapote tout le travail que nous faisons depuis des années et qui va nous permettre de mieux nous positionner sur le marché et de façon légale » apprécie Bienvenu Adje promoteur de ABC Grower. Pour Chantal Adiko gérante de Africa Compost, « cette formation que le PADMAR nous offre m’a vraiment permis de mesurer et de prendre conscience de mon rôle de protectrice de l’environnement car, à travers les biofertilisants que je produis, je contribue à la protection du sol. La présence des responsables de laboratoires qui ont aussi donné des communications a été plus que bénéfique pour plus d’un parmi nous ».

Photo de famille

Noel Abognon a pour sa part souligné que grâce à cet atelier organisé par le PADMAR, permettra d’être compétitif sur le marché une fois les homologations obtenues et de nous professionnaliser dans ce que nous faisons entant qu’entrepreneurs.

Pour finir, plusieurs recommandations ont été faites à l’endroit des fabricants d’intrants biologiques, de l’INRAB et du PADMAR. A l’endroit des fabricants d’intrants, il s’agit de créer une association des fabricants d’intrants organiques, se spécialiser par type d’intrants, faire certifier et homologuer les intrants déjà formulés avant leur commercialisation etc…

Pour le compte de l’INRAB, il s’agit de mettre à la disposition des fabricants d’intrants organiques la documentation sur les démarches et procédures de certification et d’homologation etc… A l’endroit du PADMAR il s’agit de faciliter l’accès aux équipements adéquats, Élaborer une stratégie d’accompagnement des fabricants d’intrants pour le processus d’homologation etc…

C’est dans une ambiance bonne enfant que les travaux de cet atelier ont pris fin.

Lire aussi: PRODUCTION D’ENGRAIS NATURELS: Une activité en plein essor au Bénin

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image