Abomey-Calavi
Agriculture

PRODUCTION MARAICHÈRE AU BÉNIN: Que doit-on savoir pour un débutant pour produire le piment ?

Laure LEKOSSA  

Premièrement, le piment est une culture de saison sèche et fraîche. (Le piment n’est pas une culture des zones marécageuses). Deuxièmement, le piment, bien que possédant de grandes capacités d’adaptation, ne supporte pas des températures trop élevées qui occasionnent divers accidents tels que (la chute des fleurs et des jeunes fruits) ce qui entraîne forcément la baisse des rendements. Troisièmement  le piment réussit très bien sur des sols riches en matières organiques, légères et profondes (car il a une racine pivotante qui peut aller jusqu’à 60 cm de profondeur), bien drainées et légèrement acides (pH 6,5 à 7). Quatrièmement, la durée du cycle de production du piment varie entre 5 et 8 mois à partir de la date d’entrée en production et suivants les variétés.  Cinquièmement, la première récolte survient 3,5 à 4 mois après transplantation, ce qui veut dire qu’on peut effectuer environ 8 récoltes avec un intervalle de 2 semaines entre 2 récoltes.  Pluisieurs variétés de piment sont cultivées Il existe plusieurs variétés de piment qu’on distingue très nettement par la forme, la taille et la couleur des fruits. Mais ce qui les différencie, c’est surtout leur teneur en capsicine, une substance active qui se trouve principalement dans le placenta des fruits et qui lui donne ce goût extrêmement âpre.Le piment aime les sols légers, profonds et riches en matières organiques. Mais il est aussi important dans l’intention de pouvoir écouler facilement ses produits de : choisir un terrain proche du centre de consommation,  choisir un terrain dont l’accès est facile,  choisir un terrain proche d’un cours d’eau si l’on envisage la culture de saison sèche ou culture de contre-saison.
Culture du piment

Pour cultiver le piment, il faut confectionner une pépinière à l’ombre sous forme de planches en utilisant une terre légère et bien ameubli est un début de réussite. Ajouter ensuite à cette terre, du compost ou de la fiente de poule bien séchée. Par exemple, pour une planche de 5m2 (5mx1m), il faudra apporter 15 Kg de fiente de poule ou fumier. A cet engrais organique, on doit ajouter 500g d’engrais minéraux (20-10-10) par exemple à la volée. Tracer des lignes parallèles à une profondeur de 1 cm environ, séparé entre elles de 20 cm. Épandre dans ces lignes, un produit insecticide-nématicide tel que le MOCAP 10G ou le COUNTER 10 ou encore le SÉSAME à raison de ½ cuillerée à café par ligne.  Semer en évitant que les graines se touchent à l’intérieur de la ligne (2 à 3 cm entre les graines et recouverts d’une fine couche de terre d’environ 0,5cm et tasser légèrement puis  arroser régulièrement une fois par jour. Le séjour en pépinière est de 40 à 50 jours soit 6 à 7 semaines. Après cette période, les plants sont prêts à être repiqués. 

Conduite et entretien

Ces deux opérations consistent à arroser, sarcler et biner, épandre les engrais et protéger les cultures contre les maladies et les ennemis. Il est bon de savoir que le piment ne supporte pas l’excès d’eau qui risque de provoquer la chute des fleurs et des bourgeons. Il faut procéder à un arrosage journalier ou tous les deux jours, au moment du grossissement des fruits, car à ce moment les fruits ont besoin de beaucoup d’eau pour assurer leur développement. Le piment résiste très mal à la concurrence des mauvaises herbes. C’est pourquoi il faut sarcler et biner fréquemment le champ. Ces deux opérations sont capitales à l’obtention de bons rendements. Pour la fertilisation,  il est bon de fertiliser le champ en deux étapes : en pépinière et en plein champ. 

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image