Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

RECYCLAGE DES EAUX USEES DOMESTIQUES : Une alternative efficace pour le bien-être de la nature

 RECYCLAGE DES EAUX USEES DOMESTIQUES : Une alternative efficace pour le bien-être de la nature

L’univers terrestre s’abîme au quotidien du fait de la révolution humaine. Les eaux usées domestiques représentent l’une des sources importantes qui rendent mal en point cette survie. Pour une solution immédiate, le recyclage des eaux usées à titre individuel demeure un palliatif écologique pour préserver l’environnement.

Eaux usées dans un caniveau

Stag Watson Sama

La pollution environnementale reste un casse-tête et demeure un défi à relever. Les actions humaines contribuent en majeure partie à la dénaturation de ce dernier. Parmi tant d’autres, il y a les eaux usées produites et rejetées par les ménages dans les rues et les caniveaux. En effet, 5% de l’eau usé domestique est encore évacué dans la nature selon l’étude sur les services publics de l’assainissement en 2004 et 44% générés en 2020 sur la planète sans aucun traitement. Il s’agit des eaux grises (lavabos, cuisine, lave-linge, douche, etc) et des eaux vannes (toilettes) qui sont grouillées de micro-organismes, des matières organiques, polluants et contaminant nocifs à l’environnement. Tous ces composants agissent sur le bien-être de la nature. D’abord,

« ils impactent le sol en y laissant des résidus nuisibles. Ensuite, la qualité de la nappe phréatique est dégradée par les éléments chimiques, organique et microbiologique contenus dans ce déchet liquide domestique »,

dixit Flavien Dovonou, spécialiste en management environnement et qualifié des eaux. Enfin, l’insalubrité et la dégradation du patrimoine urbain. Malgré les diverses actions pour réduire le rejet de ces eaux usées domestiques, sa mauvaise gestion reste une arête dans la gorge des gouvernants du monde.

Mieux vaut prévenir que guérir, dit-on. « Les eaux usées ne doivent pas être à porter de mains. Il est impératif d’éviter le rejet dans les rues et caniveaux des eaux usées domestiques. L’évacuation doit se faire par un réseau d’assainissement collectif dans les zones urbaines. Les textes, décrets et arrêtés qui réglementent la gestion des eaux usées à usage domestique stipulent qu’avant rejet, il faut se débarrasser des polluants » a le spécialiste en management environnement. La préservation de l’environnement passe donc par un traitement sain de ces liquides souillés et leurs réutilisations qui constituent une solution écologique efficace.

Vers une meilleure gestion des eaux usées domestiques

Le recyclage de l’or bleu usé domestique est un antidote pour une fin utile à l’environnement. Ainsi, le traitement de ces eaux sales passe par l’installation d’un dispositif d’épuration. Selon l’environnementaliste, « il faut éliminer les charges polluantes de cette eau. Il existe les assainissements individuel et collectif. Celui individuel est développé au Bénin avec des dispositifs constitués de fosses septiques, de fuite à charbon servant à l’épuration avant le rejet dans la nature ». De plus, ce dispositif est chargé de filtrer les composés chimiques résultants de l’utilisation des produits d’entretien. Un double circuit doit être installé, l’un pour l’eau potable issue du réseau public et l’autre raccordé à une station de filtration chargée de récupérer les eaux usées domestiques rejetées afin de les épurer pour d’autres fins. Aussi, ces eaux traitées présentent-elles plusieurs avantages. « L’eau épurée peut être exploitée pour arroser les plantes, faire le maraîchage à cause de sa forte composition en nutriments comme l’azote, le phosphore, le nitrate etc. qui sont des éléments dont elles ont besoin pour croître », a-t-il ajouté. La préservation de l’environnement est donc une aubaine pour la bonne santé des êtres vivants. Et recycler les eaux usées domestiques à d’autres fins serait d’une grande utilité pour la nature.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *