Abomey-Calavi
Agriculture

REDYNAMISATION DE LA FILIÈRE CUNICOLE AU BÉNIN: Des acteurs en atelier de réflexion

Les locaux du Codiam à Cotonou ont servi de cadre à un atelier de réflexion sur la filière Cunicole au Bénin. Ce samedi 19 septembre 2020, un parterre d’acteurs de cette filière s’était réuni pour penser la structuration et la redynamisation de la filière cunicole au Bénin.

Par Prudence KPODEKON

« Nous attendons à la fin de cette séance de réflexion un plan d’action pour une meilleure structuration et une redynamisation de la filière cunicole au Bénin » fait savoir Aziz Agossou, président du comité d’organisation, à l’entame de la cérémonie. A en croire ce dernier, le but de cet atelier n’est pas de créer une nouvelle organisation mais de fédérer tout ce qui existait afin de porter haut et fort la voix des éleveurs de lapin du Bénin. Pour le Secrétaire Général de la Chambre Nationale d’Agriculture Lionel Chabi, il est temps de crier haut et fort que les acteurs cunicole notamment les éleveurs sont ‘’bons’’ il demande par ailleurs à ces dernier de le prouver par la qualité des produits qu’ils mettent sur le marché. « Je vais vous encourager sur deux chantiers : ‘’l’innovation technologique’’, quittez les sentiers battus et ayez le courage de vous engager sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication adaptées à l’agriculture. L’autre chantier c’est la femme, quand elle conduit son élevage, ce n’est pas pareille que les hommes. Encouragez les femmes, vous apprendrez d’elle et vous en serez fiers demain » affirme Lionel Chabi.

Pour sa part, Dr Lokonon, représentant du directeur général de Veto Services, a laissé entendre que la cuniculture comme tout élevage, est une préoccupation majeure comme pour Véto Services « nous avions jugé très bon et très utile d’être là pour le lancement de cette initiative très bonne qui prend en compte beaucoup d’aspects et de côté que nous n’avions pas pris en compte depuis 20 ans, la structuration et la redynamisation, parce que je pense que sans cette structuration nous allons beaucoup faire mais on ne va que piétiner toutes les fois ». L’étape des allocutions et l’ouverture des travaux se sont effectuées sous le leadership de Diane Djossinou, directrice Départementale de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche. La DDAEP a salué la présence des acteurs gage selon elle de ce qu’ils accordent une importance capitale à l’activité ainsi qu’à la filière. Elle a par ailleurs dénoté leur volonté de contribuer à l’essor de la cuniculture au Bénin. « Il n’est plus à démontrer que la cuniculture surtout dans nos régions tropicales se justifie pour deux raisons. Avoir des ressources conséquents pour les éleveurs et de contribuer également à l’alimentation humaine et je puis vous assurer qu’une organisation de la filière peut permettre d’assurer efficacement ces deux fonctions surtout que les consommateurs que nous sommes réalisons que la viande de lapin fait partir des meilleurs sur le plan national » partage-t-elle.

Photo de famille pour clôturer l’atelier

La DDAEP a pour finir félicité les acteurs pour leur détermination à redynamiser la filière, à rebattre les cartes et ainsi offrir une nouvelle chance de sortir de la spirale de l’éternel recommencement.

Notons que des travaux de groupe et des conférences ont meublé cet atelier.
La filière cunicole est donc entre les mains de ces acteurs, et ces derniers ont de bonnes raisons de se mettre au travail pour un avenir heureux de la filière.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image