Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

RESTAURATION DE L’ÉCOSYSTÈME TERRESTRE AU BÉNIN : Des progrès enregistrés ces huit dernières années ?

 RESTAURATION DE L’ÉCOSYSTÈME TERRESTRE AU BÉNIN : Des progrès enregistrés ces huit dernières années ?

Après huit ans de gouvernance, le Bénin évalue les progrès accomplis dans la restauration de son écosystème terrestre. À travers des données statistiques et des preuves tangibles, il faut noter une avancée notable même s’il reste à faire.

 

 

Watson SAMA

Confronté à des défis tels que la déforestation, la désertification et la dégradation des sols, la préservation de l’écosystème terrestre est une priorité cruciale pour le Bénin. Au cours des huit dernières années, le gouvernement actuel a lancé diverses initiatives pour restaurer et protéger les terres du pays, avec des résultats mesurables selon les données fournies par le Ministère du cadre de vie et du Développement Durable. En effet, la superficie totale des terres protégées a augmenté d’environ 30% au cours des huit dernières années, avec la création de nouvelles réserves naturelles et la mise en place de programmes de conservation des sols dans les zones les plus vulnérables à la désertification. De plus, des efforts ont été déployés pour promouvoir une gestion durable des terres agricoles, en encourageant l’adoption de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement telles que l’agroforesterie, la rotation des cultures et la gestion intégrée des ravageurs. Ces pratiques contribuent à restaurer la fertilité des sols et à prévenir l’érosion, tout en améliorant les rendements agricoles et en renforçant la résilience des communautés locales face aux changements climatiques. Par ailleurs, les réalisations du gouvernement actuel dans la restauration de l’écosystème terrestre sont palpables. Il y a quelques années, la déforestation et la désertification étaient en augmentation, avec des conséquences désastreuses sur la biodiversité et les moyens de subsistance des populations locales. Les politiques environnementales étaient souvent critiquées pour leur inefficacité et de leur manque d’application concrète.

Les défis à relever

Malgré ces progrès, des défis persistants demeurent. La pression croissante sur les terres agricoles, l’urbanisation rapide et les pratiques agricoles non durables continuent de menacer l’écosystème terrestre du Bénin. Des mesures supplémentaires sont nécessaires pour renforcer la protection des terres, promouvoir une utilisation durable des ressources naturelles et impliquer davantage les communautés locales dans les processus de prise de décision environnementale. En définitive, le Bénin a accompli des progrès significatifs dans la restauration de son écosystème terrestre au cours des huit dernières années sous le gouvernement actuel. En comparaison, sous le régime précédent, les avancées sont notables, mais il reste encore beaucoup à faire pour assurer une gestion durable des terres et protéger la biodiversité pour les générations futures.

 

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *