Abomey-Calavi
Agriculture

SENSIBILISATION DES FEMMES SUR LES DROITS FONCIERS

Photo de famille des participants

Ruth EDOH

La Fondation Konrad Adenaeur Stiftung (Kas) en partenariat avec l’Association nationale des femmes agricultrices du Bénin (Anafea-Bénin) ont organisé les mercredi 27 et jeudi 28 juillet 2022 un atelier de formation sur les droits fonciers, les chaînes de valeurs, marketing et recherche de marché au profit des femmes des Groupements d’Intérêt Economiques (GIE), des départements de l’Atlantique et du Zou. L’objectif de cet atelier est d’inciter les femmes à l’émancipation économique à travers un accès sûr et équitable aux ressources et aux terres auxquelles elles ont droit en vertu des législations au Bénin. Pour Mounirou Tchakondoh, coordonnateur du projet un monde sans faim, les femmes représentent près de la moitié de la population active au sein du secteur agricole et possède moins de 15 % de terres agricoles. « C’est donc pour corriger cette inégalité qui a de lourdes conséquences sur la stabilité de leurs revenus, leur sécurité alimentaire, leurs capacités à s’adapter aux crises alimentaires et aux changements climatiques et leurs autres droits au sein des communautés que la Fondation Konrad Adenauer-stiftung s’emploie depuis 2016 à promouvoir les droits fonciers des femmes rurales au sud du Bénin » dit-il avant d’inviter les femmes à faire preuve de courage et d’assiduité.

Pour ces deux jours de formation interactive, plusieurs modules de formation ont été abordés dont nous pouvons citer : la problématique des droits fonciers des femmes, le dispositif juridique et étapes de sécurisation des terres agricoles au Bénin, le leadership et participation des femmes des coopératives agricoles et chaîne de valeur et mode des chaînes de valeur à fort rendement pour les femmes ont suivi la première communication.

Les participantes présentes à cet atelier n’ont pas manqué d’exprimer leur reconnaissance à l’égard de la fondation. « Cet atelier m’a permis d’améliorer mes connaissances sur les questions foncières notamment la sécurisation des terres par des actes écrits » à faire entendre Charlotte Abada, secrétaire adjointe de l’Association communale des femmes agricultrices de Covè. A la fin de cet atelier, ces bénéficiaires sont conviées à partager l’information reçue.

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image