Abomey-Calavi
Entretien

STRATEGIE JEUNES NTIC DU PROGRAMME ACMA 2:« Les jeunes NTIC ont été un levier très important pour la pénétration de nos technologies », dixit Hilary Adjala, Programmeur NTIC ACMA 2 

Dans son approche de mettre les solutions numériques au service de l’agriculture, le programme ACMA 2 a impliqué plusieurs jeunes qui ont joué un rôle déterminant dans la maîtrise et l’adoption des outils numériques par des agriculteurs. Dans cette interview, Hilary Adjala, Programmeur NTIC ACMA 2 revient sur les différents résultats enregistrés grâce à l’implication des jeunes NTIC. 

Hilary Adjala, Programmeur NTIC/ACMA 2

Présentez-vous!

Je suis Hilary Adjala, Programmeur NTIC ACMA 2

Rappelez-nous le contexte de mise en œuvre de la stratégie Jeunes NTIC développée par le programme ACMA 2 ?

Le programme ACMA 2 a pour ambition d’améliorer le revenu des acteurs agricoles et l’un des résultats auquel ce programme devrait aboutir consistait à mettre en œuvre des interventions dans le domaine des NTIC pour l’agriculture. Lorsque nous parlons des NTIC, vous comprenez avec moi que les jeunes sont les plus grands consommateurs des NTIC. Le programme ACMA 2 a trouvé légitime de mettre en œuvre une stratégie jeunes qui a consisté à identifier des jeunes leaders dans leur communauté et qui ont des capacités que nous pouvons renforcer dans la diffusion des différentes solutions NTIC que le programme a développées.

Quelles sont ces solutions NTIC ?

Le programme ACMA 2 a mis en œuvre environ 6 solutions. Les solutions phares sont : le Système d’information de marché (SIM),  qui est une plateforme qui diffuse des informations sur les prix des produits agricoles ; le système d’information et de formation technique (SIFT) qui est aussi une plateforme digitale qui accompagne les producteurs dans la mise en œuvre des bonnes pratiques agricoles ; aussi nous avons une plateforme de suivi post crédits pour aider nos producteurs à avoir facilement l’accès aux crédits et à faciliter aussi le remboursement du crédit. Nous avons une plateforme de gestion des acteurs qui aide les acteurs à être sollicité, à participer de façon inclusive aux interventions du programme. Nous avons une plateforme de feedback de telle sorte que lorsque les acteurs ont des retours à nous faire, qu’ils puissent librement à tout moment utiliser ce numéro pour déposer leur feedback qui sera traité automatiquement afin que les interventions puissent se poursuivre dans de très bonne condition sur le terrain.

Quelle a été le rôle des jeunes NTIC ?

Les jeunes NTIC ont été un levier très important pour la pénétration de nos technologies parce que dans le monde l’agriculture, très peu s’imaginait qu’on pouvait utiliser les outils numériques dans l’agriculture, donc ces jeunes, une fois sensibilisés, une fois formés, se sont diffusés dans leur commune et ont été notre porte-voix auprès de leurs pairs. L’équipe du programme ne peut pas à lui seul passer le message à tous ces producteurs, c’est la raison pour laquelle, nous avons dû solliciter ces jeunes et qui pendant ces trois dernières années, nous ont permis d’avoir de très bons résultats.

Quelles sont les résultats enregistrés par le programme grâce à sa collaboration avec les jeunes NTIC ?

En moyenne chaque jeune a pu toucher par mois 100 producteurs, sur l’ensemble des 30 jeunes sur toute la durée du programme, nous avons fait des milliers d’abonnés grâce à leur implication et à leur action sur le terrain. Tout n’a pas marché. Il y avait quelques brebis galeuses. Nous les avons retirées dans le temps. Mais nous les avons réunis pour faire le bilan de ce qui a marché et de ce qui n’a pas marché, des défis auxquels on était confrontés et des perspectives pour que les acquis individuels et collectifs ne soient pas perdus puisque le programme ACMA 2 est en train de finir. Même après le départ de ACMA 2, nous avons cette certitude qu’ils continueront toujours d’être des acteurs importants des NTIC pour l’agriculture dans leur communauté.

Que faites-vous pour ne pas laisser ces jeunes à leur propre sort à la fin du programme ACMA 2 ? 

Beaucoup d’autres projets et programmes continuent d’intervenir dans les zones d’intervention de ACMA 2, nous continuons de les mettre en relation, de présenter leurs actions à ces différents projets. Quant à ce qui concerne ACMA 3, nous aurons très prochainement des informations que nous allons partager avec vous.

Qu’avez-vous à dire à ces jeunes NTIC qui vous ont accompagné ?

Premièrement, au nom du Chef programme Constant Dangbegnon et au nom du responsable de la composante NTIC Isaac Brou, je voudrais leur dire merci pour les sacrifices qu’ils ont consentis, pour leur engagement, pour leur dynamisme car, grâce à eux, la vision que les producteurs ont des Tics a beaucoup changé. Ils ont compris que demain, sans les Tics, on ne peut pas faire l’agriculture. Je voudrais les exhorter à poursuivre sur ce chemin, à ne pas abandonner car c’est seulement au prix de ces efforts que nous allons ensemble changer la condition de l’agriculteur au Bénin.

Propos recueillis et transcris par Cédric Joawo BAKPE

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image