Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

A LA DECOUVERTE DU SALAK : Un fruit exotique très épineux et délicieux

 A LA DECOUVERTE DU SALAK : Un fruit exotique très épineux et délicieux

De son nom scientifique « Salacca Zalacca », le salak est un petit palmier de la famille des Arecaceae. Espèce ultratropicale, il est très épineux, parfois rampant mesurant jusqu’à 6 m de haut. La tige est généralement souterraine. Le salak pousse à Java et à Sumatra mais son origine authentique reste inconnue. Quelle est la particularité de ce fruit ? Et comment le produit-on ?

Le Salak

Le salak est un fruit, semblable à un palmier qui se cultive principalement en Thaïlande, Malaisie et Indonésie. Il pousse en petits groupes à la base de l’arbre. Le mot Salak signifie serpent en soudanais et en javanais. En anglais, il est appelé Snake-Fruit.

Caractéristiques du salak

C’est une drupe ovale ou fusiforme de 5 à 8 cm de long, recouverte de dures écailles brunes rappelant la peau d’un serpent. C’est la raison pour laquelle on l’appelle « fruit serpent » (salak signifie serpent en javanais et en soundanais). Le noyau, qu’il porte, a la taille d’une noisette. Il est très consommé en Asie du Sud-Est. Sa chair blanche et ferme rappelle celle de la pomme de Jacque. Sa saveur est douce et acidulée avec un parfum proche de la fraise et de l’ananas. Le palmier Salacca Zalacca peut mesurer jusqu’à 6 mètres de hauteur. Ses fruits poussent en grappes à la base de son tronc. Ils se présentent sous la forme de grandes drupes ovales ou fusiformes et mesurent 5 à 8 cm de longueur.

Les salaks doivent leur nom indonésien à leur peau écailleuse brun-rougeâtre. Sous cette peau dure et rugueuse, ce fruit asiatique renferme une chair ferme blanc-nacrée juteuse et délicieuse, acide et sucrée à la fois. Les gastronomes comparent sa texture et son goût à ceux de l’ananas. Comme lui, le Salak est très juteux et offre un agréable contraste entre douceur et acidité. « Après la douceur, l’acidité arrive délicatement en bouche et picote légèrement la langue : il possède un goût d’ananas doublé du croquant de la pomme Granny-Smith. Le Salak n’a pas seulement une allure étonnante, il a aussi une saveur qui pourrait faire de lui la prochaine star des fruits exotiques », expliquent-ils.

Le Salak

Particularité

Selon une étude de phénophysiologie de 2007 validant les pratiques des agriculteurs dans la culture de Salaks à Bali, il a été constaté que les agriculteurs indonésiens maintiennent toujours des pratiques de culture traditionnelles sans pesticides et que le fruit peut donc être considéré comme un produit biologique.

Production

La production de Salak se concentre principalement dans la région de Malaisie et en Indonésie, plus précisément à Java et à Sumatra. La Thaïlande reste le troisième pays producteur de ce super fruit. Pour une bonne culture du salak, il faut choisir une terre assez fertile et bien exposée au soleil. Un pH allant de 5 à 7 est parfait. La température idéale de culture doit être comprise en 18oC et 25ºC. Il  serait aussi bon de faire un apport suffisant en eau afin qu’il y ait une bonne circulation d’air.

Yélian Martine AWELE

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *