Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

ACCÈS AU FINANCEMENT AGRICOLE : Le gouvernement à travers le FNDA améliore les conditions en faveur des exploitants et MPME agricoles

 ACCÈS AU FINANCEMENT AGRICOLE : Le gouvernement à travers le FNDA améliore les conditions en faveur des exploitants et MPME agricoles

Au cours du conseil des ministres de ce mercredi 06 décembre 2023, le gouvernement a pris quelques mesures incitatives pour l’amélioration des conditions et modalités d’accès au financement du FNDA. Ce qui constitue un acquis avantageux pour la nouvelle équipe de ce fonds.

Nicolas AHOUISSOUSSI, DG FNDA

Jean-Baptiste HONTONNOU
Le Fonds National de Développement Agricole se veut plus performant et bénéfique aux agriculteurs. C’est dans cette optique que le Conseil des ministres a approuvé une nouvelle mesure incitative qui consiste à ramener le taux de refinancement du FNDA aux SFD méritants à 0% contre 2% afin de mettre en place de crédits au profit des exploitants et MPME agricoles à un taux d’intérêt maximum de 12% l’an dégressif.
En effet, plusieurs sont les difficultés qui entravent l’accès efficace aux facilités accordées auparavant au niveau du guichet 3 et qu’il faut prendre de nouvelles mesures pour rendre plus flexibles le processus. Au nombre de ces difficultés, il y a le faible engagement dans la mise en œuvre du mécanisme de financement institué par le FNDA, conséquence de  la non-maîtrise des chaînes de valeurs agricoles par certaines institutions financières; l’inéligibilité de la garantie proposée par le FNDA par rapport au dispositif prudentiel en vigueur au sein de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine ; et pour finir, les difficultés des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) dans leur majorité, à répondre aux conditions de crédit des banques (qualité des dossiers, garanties complémentaires et contrepartie financière, etc.).
Ainsi, la nouvelle mesure incitative approuvée par le gouvernement va favoriser, d’une part,

« une intervention plus remarquable dans des communes jusqu’au niveau village où actuellement les SFD n’ont pas un dispositif adéquat de couverture »

et, d’autre part, « une amélioration de la qualité de service et le suivi des crédits agricoles octroyés ». De même, il faut souligner que ces facilités adoptées concernent aussi la mise en place d’un appui financier sur deux ans aux fins de prendre en compte une partie des charges salariales du personnel (75% la première année et 50% la deuxième année) complémentaire chargé de dynamiser l’intervention des SFD en vue d’un meilleur accès au financement des exploitants agricoles.
Pour bénéficier de cet appui, il faut avoir

« un niveau de tirage de la ligne de refinancement supérieur ou égal à 70% et un taux de remboursement de 100% des tirages effectués conformément aux tableaux d’amortissement de chaque tirage ».

En cas d’impayé, la mesure de rétrocession des intérêts perçus s’estompe pour le tirage concerné. Selon le conseil des ministres, « l’appui est prévu pour durer 24 mois et s’inscrira dans un Programme Spécial d’Insertion dans l’Emploi (PSIE – Agricole) par lequel l’Etat prend en compte à hauteur de 75% la première année et 50% la deuxième année, les charges salariales et les SFD supportant respectivement les 25% et 50% restants.»
Au regard de cette mesure prise, il faut reconnaitre le mérite à la nouvelle équipe du FNDA dirigée par le Directeur Nicolas AHOUISSOUSSI et qui travaille d’arrachepied pour un meilleur accès au financement dans le secteur agricole. Avec ce dynamisme, l’espoir renait et les exploitants et MPME agricoles comptent de beaux jours devant eux.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *