Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

AVICULTURE AU BENIN : Les acteurs font le bilan des activités de l’année écoulée

 AVICULTURE AU BENIN : Les acteurs font le bilan des activités de l’année écoulée

L’Union Nationale des Aviculteurs Professionnels du Bénin (UNAP) a tenu son 14e assemblée générale ordinaire, le mardi 28 février 2023, dans les locaux de l’Agence Territoriale de Développement Agricole ATDA du Pôle 7. Cette rencontre annuelle a permis aux différents délégués présents de faire le bilan des activités effectuées durant l’année écoulée et de projeter les actions pour la nouvelle année.

Photo de famille

Comme à l’accoutumé, il est nécessaire de rendre compte de ses activités après une large période de travail. C’est donc l’exercice auquel s’est prêté l’UNAP qui, à travers une assemblée générale ordinaire tenue dans la journée du mardi 28 février 2023, a fait le bilan des activités faites durant les 12 mois passés. Une assise qui a connu la présence de plusieurs personnalités dont Rodrigue Biobou, représentant du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, de Constant Kenoukon, Président de l’Interprofession de l’Agriculture du Bénin (AIB), de Gustave Lantefo Gustave, Président de l’UNAP Bénin et de bien d’autres.

A l’entame de ladite assemblée, Gustave Lantefo, Président de l’UNAP Bénin, après avoir salué les invités présents, a mis l’accent sur les attentes de l’UNAP pour les cinq prochaines années dont l’achat de la parcelle pour la construction de la maison de l’aviculteur, la production de poulet de chair dont l’importation est massive de nos jours et aussi des poulets locaux à savoir : le poulet Goliath et le poulet foulani qui se rapprochent du poulet bicyclette. « Nous nous engageons à mettre en place un projet pilote et structurant pour l’accroissement de la production de volaille de chair pour l’autosuffisance nationale puis à long terme pour l’exportation », a-t-il souligné.

Par ailleurs, cette assemblée a apporté un plus dans la vie de l’association de par les apports (critiques, commentaire des différents rapports) faits par les délégués.  Dans ce sillage, la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin, par l’intermédiaire de son secrétaire général, China Chabi, reconnait les efforts que les acteurs de la filière avicole consentent pour garder la tête dans le contexte difficile marqué par la cherté de la vie au Bénin et au plan mondiale. Il suggère donc que ces efforts aillent vers << une politique de commercialisation responsable à fort impact immédiat économique>>.  Plus loin, il s’agit selon lui de favoriser l’accès au marché institutionnel, ce qui induit l’application des mesures relatives à la priorisation de la consommation des produits locaux dans les restaurants, les cantines scolaires, les garnisons, les hôpitaux, les prisons etc. Aussi, faut-il une politique hardie responsable de réduction des importations massives des produits avicoles. « Ces actions sont des facteurs de développement indéniable puisqu’elles favoriseront la réduction du chômage », a renchéri le secrétaire général de la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin.

Pour finir, parlant du bilan présenté, il faut retenir que cela a été adopté par l’assemblée générale après un long débat entre les participants et le bureau de l’UNAP.

Oyéyèmi AGANI

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *