Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

CONSOMMATION DE NOURRITURE MAL CONSERVÉE ET RÉCYCLÉE : Une des sources d’intoxication alimentaire susceptible d’entraîner des retombées irréversibles

 CONSOMMATION DE NOURRITURE MAL CONSERVÉE ET RÉCYCLÉE : Une des sources d’intoxication alimentaire susceptible d’entraîner des retombées irréversibles

La consommation de nourriture recyclée est commune à tous. Cependant, il est constaté que ces nourritures recyclées sont parfois mal conservées et constituent ainsi une des sources d’une sorte d’intoxication alimentaire. Comment faut-il donc conserver les aliments pour éviter un empoisonnement alimentaire ?

Oyéyèmi AGANI

Il est courant de voir de nos jours des familles qui s’adonnent à la consommation des restes de nourritures, ignorant que cette pratique est à la base de l’intoxication alimentaire. Mais, cette dernière ne survient pas seulement dans ce cas de figure. Une mauvaise hygiène des mains, la non-séparation des aliments crus et cuits, la non-cuisson des aliments à une température sûre etc. telles sont entre autres les nombreuses sources de l’intoxication alimentaire. En effet, la toxi-infection alimentaire fait généralement son apparition après la consommation d’un aliment.

« L’aliment peut sembler bien normal, mais contenir des bactéries, un virus, des parasites, etc. »,

a indiqué le nutritionniste Cédric Zanvo. De façon générale, les effets se font sentir quelques heures après avoir mangé et les symptômes peuvent prendre quelques jours à se manifester. Les symptômes les plus fréquents sont les nausées, les vomissements, les diarrhées, les maux de ventre, la fièvre et les maux de tête, les douleurs abdominales et parfois des crampes. Lorsque l’intoxication alimentaire s’accompagne de vomissements et de diarrhées importantes, il existe un risque de déshydratation, qui peut nécessiter une réhydratation médicale. De même, les personnes touchées peuvent ressentir une sensation de faiblesse, une fatigue accrue et une réduction de leur capacité à effectuer leurs activités quotidiennes. Il y a également des pertes de fluides causées par les vomissements et la diarrhée qui peuvent entraîner un déséquilibre des électrolytes essentiels dans le corps, tels que le sodium, le potassium et le calcium. Chez les groupes vulnérables comme les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes ayant un système immunitaire affaibli, l’intoxication alimentaire peut contribuer au développement des complications graves, telles que des infections généralisées ou une insuffisance rénale.

Des mesures idoines pour échapper à ce syndrome gastro-intestinal d’origine alimentaire.

Pour pallier l’intoxication alimentaire, il est généralement recommandé de bien conserver les aliments, et ceci, dans les règles de l’art.

« On commence par l’utilisation correcte du réfrigérateur. Car le frais du réfrigérateur ralentit la prolifération de certaines bactéries et donc la dégradation rapide des aliments »,

informe le nutritionniste. Mais cela ne suffit pas. Pour éviter à coup sûr l’intoxication alimentaire, il faut beaucoup plus miser sur les habitudes quotidiennes. Primo, il faut veiller à une bonne hygiène des mains : il est impérieux de laver les mains soigneusement avec de l’eau et du savon avant de manipuler les aliments, après être allé aux toilettes, après avoir touché des animaux ou des matières fécales et avant de manger. Secundo, il serait toujours profitable de séparer les aliments crus de ceux cuits. De même, il faut savoir bien manipuler les aliments. A ce niveau, il est demandé de laver les fruits et légumes avant de les consommer, respecter les dates de péremption, et stocker les alimentas périssables au réfrigérateur à des températures appropriées. Tercio, l’on doit être vigilant lors des repas à l’extérieur et boire de l’eau potable.

Pour finir, les dirigeants et associations de la société civile ont un rôle crucial à jouer. Ils doivent sensibiliser sur l’hygiène alimentaire. Informer sur les bonnes pratiques d’hygiène alimentaire est l’une des choses importantes qui puisse sauver le monde. Les citoyens doivent suivre également les recommandations des autorités sanitaires et partager ces connaissances avec leur entourage.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *