Abomey-Calavi
Agrobusiness

COVID 19 DANS LES FILETS DE PÊCHE : Les vendeuses de poissons de l’embarcadère de Ganvié au bord de la crise

Depuis mars dernier tous les secteurs d’activités sont au ralenti et cause la pandémie de la Covid 19. Le marché de poisson n’en fait pas l’exception. Pour mieux apprendre sur les réalités quotidiennes que vivent les femmes vendeuses de poissons de l’embarcadère de Ganvié, une équipe de la rédaction est allée à la rencontre de quelques femmes qui n’ont pas manqué d’exprimer leur ressenti.

Cache nez et mains au menton pour la plupart, ces vendeuses attendent impatiemment des clients. Autrefois, déjà à 7h le marché grouille de monde. Les clients venaient même attendre parfois les revendeuses. Mais ce n’est plus le cas depuis quelques mois. La pandémie de la Covid 19 coronavirus à tout stopper ou du mois à tout ralentir.

« Je suis là depuis 06h personne n’est encore venu. Il est à présent 8h du matin et jusque-là, toujours aucun client » confie dame Mahougnon revendeuse de poissons akpavi. En effet, depuis l’arrivée du corona le prix des poissons a augmenté entraînant par la même occasion la mévente. La montée rapide du prix du poisson n’est pas pour autant la principale raison de l’absence de la clientèle. Aux dire de dame Cathérine, c’est plutôt la peur d’être contaminé par ce virus. « A mon avis, c’est la peur. Tout le monde a peur de cette maladie donc chacun préfère rester chez lui. De plus ma clientèle à baisser principalement à cause du Coronavirus sinon même si le prix du poisson augmente je vendais quand même ».

En vue du respect des règles d’hygiènes, le nombre de pêcheur à diminuer et la saison pluvieuse influence énormément l’activité de la pêche. « D’abord en période de pluie il est très difficile de trouver du poisson et maintenant que le nombre de pêcheurs à diminuer nous rencontrons énormément de difficulté. Nous sommes donc actuellement dans une période où il y a de moins en moins de pêcheurs et par conséquent peu de poisson disponible pour le commerce. Les clients de leur côté se font de plus en plus rare devant les étalages » explique Luc DODJI, pêcheur.

Pour sa part, dame Catherine pense que « le prix du poisson a toujours évolué en dent de Cie sauf que cette année le nombre de pêcheurs à diminuer à cause de la Covid 19 ce qui fait que nous achetons les poissons a un prix qui nous oblige à augmenter le cout sur le marché ». Certaines vendeuses, ont quand même trouvé d’autres méthodes pour faire écouler leurs marchandises, sans pour autant briser les gestes barrières. « C’est vrai que le prix de poisson à reçu un coup mais pour pouvoir continuer à vendre tout en respectant les gestes barrières j’ai décidé de discuter du prix avec mes clients via les réseaux sociaux et je leur fait la livraison » Dame Mahougnon. Cette méthode n’est pas non plus sans difficultés. Dame Mahougnon explique qu’elle a souvent du mal à retrouver facilement la maison de ses clients mais puisqu’il faut quand même qu’elle vende afin de subvenir à ses besoins quotidiens et elle se débrouille pour y arriver.

Les plaintes et souhaits sont les même chez toutes les revendeuses qui espèrent fermement la reprise normale des choses dans le pays. Elles n’ont pas manqué de lancées un appel aux autorités en charge du pays « j’aimerais que le gouvernement pense à nous autres qui ne vivons que de la vente des poissons, permettre à tous nos pêcheurs de reprendre leurs activités afin de nous faciliter la tâche » en attendant la fin de cette pandémie il serait capital de respecter rigoureusement les gestes barrières.

Par Hosanna BEKOU

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image