Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

ENTREPRENEURIAT AGRICOLE : Une formation professionnelle, clé utile, mais pas la garantie d’une bonne carrière

 ENTREPRENEURIAT AGRICOLE : Une formation professionnelle, clé utile, mais pas la garantie d’une bonne carrière

Les jeunes rêvent d’un avenir radieux et confortable. Pour ce fait, ils consacrent toutes leurs énergies à l’entrepreneuriat, notamment celui agricole. Afin d’y arriver, ils empruntent le chemin de la formation professionnelle qui n’est qu’une clé d’accès, mais pas susceptible de les amener à bon port.

Stag Watson Sama

La majorité des jeunes aspire devenir patron de leur propre entreprise et entreprennent dans nombreux domaines en particulier celui agricole. A cet effet, ils s’inscrivent dans des écoles ou centres de formations spécialisés pour acquérir des notions de bases afin de mieux s’épanouir. Ces lieux de savoirs professionnels contribuent à leur devenir dans le secteur certes, mais ne sont pas suffisants. Cependant, d’autres éléments primordiaux sont à prendre en compte pour réaliser de grandes prouesses en agriculture.

D’abord pour faire des bonnes affaires, l’entrepreneur agricole doit connaitre son environnement socio-économique en s’informant sur les prix tout en les comparants. Ceci permet de planifier la production et de prendre des dispositions sur les décisions d’achat d’intrant et de vente. Du point de vue conventionnel, les entrepreneurs devraient contrôler l’ensemble de la chaine de valeur et vendre leur produit directement au consommateur final pour maximiser les profits. L’agriculture est un travail qui demande beaucoup d’engagements et d’entretien.

« Le moindre manquement peu compromettre une récolte »

dixit le producteur et entrepreneur agricole depuis 1976, Christophe Daga. Ensuite, l’entente du tandem producteur-vendeur permet également de répondre aux besoins du marché en multipliant les débouchés et en écoulant de manière fluide la production agricole. Ce qui permet donc de limiter les pertes pour les agriculteurs. L’autre volet pour se garantir une bonne carrière est la prise en compte de la fiscalité qui est devenue un véritable casse-tête pour les jeunes entrepreneurs dans un monde dominé par l’informel. Mais, il est nécessaire de se faire former pour connaitre les méandres de son domaine et également avoir une vision large et un sens de curiosité poussé pour s’assurer une carrière réussie et enviée.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *