Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

Filière Banane Plantain au Bénin : Vers la mécanisation des opérations culturales grâce au Projet MecaWAT

 Filière Banane Plantain au Bénin : Vers la mécanisation des opérations culturales grâce au Projet MecaWAT

Il est envisagé d’associer une meilleure productivité du travail à une moindre pénibilité dans la filière banane plantain. Dans ce contexte, le projet « Mécanisation Agricole et Travail dans les Transitions Agroécologiques (MecaWAT) » prévoit la fabrication prochaine d’équipements par des artisans locaux pour faciliter les opérations de trouaison et de désherbage. Une première sélection de ces équipements a été présentée lors d’un atelier organisé le vendredi 3 novembre 2023 à Grand-Popo.

Cédric Joawo BAKPE

L’adoption de la transition agroécologique en Afrique subsaharienne met en avant la question du travail dans les exploitations agricoles. Le recours à la mécanisation de certaines opérations culturales est devenu la meilleure alternative pour les producteurs. C’est dans ce contexte que le projet MecaWAT a été conçu pour analyser l’organisation du travail, les contraintes, les besoins en mécanisation, co-concevoir et expérimenter des solutions techniques, ainsi que promouvoir un écosystème d’innovation favorable à la mécanisation. Le projet est mis en œuvre en Côte d’Ivoire, au Bénin et au Ghana, en particulier dans les zones cotonnières et bananières.

Dans la filière banane, les producteurs rencontrent d’énormes difficultés pour mettre en place une bananeraie.

« Le désherbage et la trouaison, sont les opérations les plus exigeantes, d’après une enquête diagnostique menée auprès des producteurs pour comprendre les contraintes liées à la production de banane »,

a confié Anicet DASSOU, le Coordonnateur du projet MecaWAT, composante Banane Plantain.

Des mesures sont prévues dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet pour résoudre ces difficultés, notamment la mise à disposition des producteurs de machines agricoles adaptées à ces opérations. Ainsi, un atelier a été organisé le vendredi 3 novembre 2023, rassemblant les acteurs responsables de la composante banane plantain du projet MecaWAT, des chercheurs agricoles, des ONG promouvant l’agriculture biologique et écologique, des producteurs de banane plantain, des acteurs de la Société Nationale de Mécanisation Agricole (SoNaMA), ainsi que des artisans fabricants de machines agricoles locales. Ces parties prenantes ont collaboré pour sélectionner les équipements adaptés aux systèmes de culture de banane plantain. L’objectif était d’identifier les outils adaptés aux opérations de trouaison et de désherbage, a fait savoir Anicet DASSOU :

« Nous avons présenté les différents outils que nous avons identifiés auprès des fournisseurs, notamment la SoNaMA. Ensemble, nous avons analysé ces équipements pour déterminer s’ils sont adaptés à ces opérations ou s’ils nécessitent des améliorations. »

Suite à des discussions approfondies et à des travaux de groupe, il ressort selon les propos du Professeur Sylvère TOVIGNAN, représentant de la plateforme pour l’agriculture biologique et écologique au Bénin,

« qu’aucune des machines ne correspond aux conditions d’utilisation locales. »

Par conséquent, les artisans et la SoNaMA se sont engagés à collaborer avec les producteurs pour adapter ces machines à leurs besoins locaux. En fin de compte, le rôle de la SoNaMA est d’établir un écosystème favorable à la mécanisation agricole, en améliorant les machines existantes pour les rendre plus conformes aux exigences des producteurs. L’objectif final est de mettre à disposition des machines agricoles facilitant les opérations de trouaison et de désherbage, tout en réduisant la dépendance des producteurs aux herbicides.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *