Abomey-Calavi
Dossiers de la semaine

FOURRAGE VERT HYDROPONIQUE: Une solution à la sédentarisation du bétail au Bénin

À l’heure où des conflits entre agriculteurs et éleveurs, s’éclatent à tous horizons, il urge de penser à des solutions durables. Le fourrage vert hydroponique se positionne comme le meilleur moyen de contrer ce mal qui fait d’énormes dégâts.

Séro Arouna MAMA YAROU concepteur de la machine productrice du Fourrage vert hydroponique

Cédric Joawo BAKPE

Il n’est pas facile pour les éleveurs d’alimenter leur bétail dans certaines zones du Bénin. Parfois, dans la quête de ce besoin indispensable pour leur bétail, ils se heurtent souvent aux agriculteurs. Les conséquences qui en découlent sont énormes. Sérou Arouna MAMA YAROU a pensé une solution qui pourrait définitivement enrayer le mal. Il s’agit du fourrage vert hydroponique pour les animaux. Il explique que « c’est une sorte culture hors-sol conçue spécialement pour nourrir les bétails dans les zones où il n’y a pas la nourriture. Très souvent, ça s’utilise dans les zones désertiques ». Ce système peut bien être utile au Bénin dans les zones nordiques. Dans les milieux urbains, il est facile d’avoir des provendes. Tel n’est pas le cas dans les zones reculées ou souvent, il n’y a pas la provende alors qu’il y a plus d’éleveurs. Le promoteur du fourrage vert hydroponique fait savoir que le fourrage vert hydroponique se produit à base des semences sélectionnées. « Il y a les semences de maïs, de sorgho pour l’Afrique en général parce nous sommes dans une zone où il fait tellement chaud. Les semences de maïs sont adaptées à notre zone ». Pour ce qui est de sa constitution, poursuit-il, « on prend ses semences, on les met en condition de climat normal. Ça commence par un pré germination deux jours avant et on les met dans l’appareil FVH. Les appareils FVH, ce sont les machines spécialement conçues qui produisent les fourrages verts hydroponiques en 7 jours. Après 7 jours, le forage est prêt pour être utilisé. Elle est consommée entièrement par l’animal. L’animal mange les feuilles, la tige, les graines et les racines ». Cela parait assez pratique pour nourrir désormais les troupeaux. De surcroit Sérou Arouna MAMA YAOU précise que la machine est indépendante. « La machine est d’abord solaire, mais elle ne fonctionne pas tout le temps avec le panneau solaire, c’est en cas de surchauffage que le déclencheur du panneau solaire s’allume pour pouvoir stabiliser l’humidité à l’intérieur ». Ce dispositif coûte 150 mille francs juste pour faciliter l’intégration de l’appareil au sein des ruminants. Son utilisation épargnerait le Bénin des nombreux dégâts liés à la transhumance considérant que la recherche de nourriture pour les bétails constitue la principale cause. Pour rappel, plusieurs cas de conflits entre agriculteurs et éleveurs ont été enregistrés en 2021 avec des pertes en vie humaine et des dégâts matériels. 

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image