Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

L’APRES ACMA 2 AU PARC A MAÏS DE POBE : Les acteurs continuent de se mobiliser pour la quête de partenariats

 L’APRES ACMA 2 AU PARC A MAÏS DE POBE : Les acteurs continuent de se mobiliser pour la quête de partenariats

Les commerçants et commerçantes de maïs de Pobè font partie des grands bénéficiaires de la deuxième phase du programme Approche Communale pour le Marché Agricole (ACMA2). Après la fin du programme dans cette zone, nous avons cherché à savoir comment les acteurs continuent-ils à mener leurs activités.

Exposition de maïs

Dans le Plateau précisément dans la commune de Pobè, le programme Approche Communale pour le Marché Agricole phase 2 (ACMA 2) a, dans ses activités, restauré et amélioré les conditions de stockage du maïs des producteurs de la commune. Ces travaux ont été effectués à travers l’octroi de plusieurs infrastructures aux producteurs.  Inauguré en septembre 2017 et mis en contrat d’affermage avec la mairie de Pobè, le parc est animé par deux organisations : l’association communale des commerçants de maïs appelée AFEREBE-CHOLA et l’Union Communale des Coopératives villageoises des Producteurs de Maïs de Pobè (UCCVPMP) qui travaillent à rendre disponible le maïs grains.

Au cours des années 2020, le programme ACMA2 a appuyé les acteurs du parc dans le stockage et la commercialisation du maïs grain. Ces deux associations offrent plusieurs variétés de maïs de meilleure qualité. A cet effet, ils sont confrontés à un problème de méventes dus à la décision du gouvernement concernant les taxes.

Pour donc palier ces problèmes de méventes, le programme ACMA 2 a facilité avec le Programme Alimentaire Mondial l’achat du maïs auprès des acteurs. A entendre Salomé BIAOU, gestionnaire du parc à maïs de Pobè, des plaidoyers ont commencé avec le PAM en 2020 et un partenariat a été concrétisé. Au total, 200 tonnes de maïs grains ont été livrées au PAM à la satisfaction des membres de l’association en 2021 ». Elle notifie que l’année dernière toujours dans le cadre du plaidoyer, l’association a soumissionné pour la livraison de maïs en juin. Déjà en octobre, 250 tonnes ont été livrées.

A ce jour, les acteurs se sont de nouveaux mobilisés pour un nouveau contrat de 313 tonnes. « C’est ce contrat qu’on est en train de finaliser. Sur les 313 tonnes, on a déjà livré 150. Aujourd’hui nous sommes en train de charger les 158 tonnes restant pour faire la livraison et clôturer ce contrat », a confirmé la gestionnaire du Parc. Ce qui confirme qu’après le programme ACMA 2, ces acteurs se mobilisent pour maintenir le cap en termes de production, de mobilisation et de vente du maïs au sein du parc.

Il faut notifier qu’avant chaque partenariat, un travail minutieux est fait en amont au niveau du magasin par les partenaires pour se rassurer du volume et de la qualité du maïs mobilisé. Ces activités créent également de l’emploi pour plus de 100 femmes.

Ruth EDOH

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *