Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

MOBILISATION DES AGRICULTEURS EN COLERE : tour d’horizon dans quelques pays européens

 MOBILISATION DES AGRICULTEURS EN COLERE : tour d’horizon dans quelques pays européens

Si la colère des agriculteurs semble s’être apaisée en France avec la fin des principaux barrages routiers, la mobilisation s’est poursuivie samedi dernier dans quelques pays d’Europe.

 

Sergino Lokossou

Si en France la plupart des barrages routiers des agriculteurs en colère ont été levés, la mobilisation s’est poursuivie ici et là.

Malgré le retour au calme constaté sur les routes et autoroutes, la Confédération paysanne a annoncé « d’autres blocages la semaine prochaine ». « Oui la Confédération paysanne continue les blocages et la mobilisation car rien n’est réglé sur les revenus », a déclaré l’organisation sur X. Côté FNSEA, principal syndicat agricole français, Arnaud Rousseau, son président, a menacé de « remettre le couvert » si le gouvernement ne tient pas ses promesses. Il a posé comme échéance la promulgation d’un projet de loi d’ici à juin, dans lequel il souhaite « voir des choses sur les installations, sur la compétitivité, (…) sur la souveraineté alimentaire”. Cette déclaration intervenait au lendemain de son appel et de celui des Jeunes Agriculteurs à « suspendre » les blocages.

En Allemagne, des tracteurs devaient bloquer les accès à l’aéroport de Francfort-sur-le-Main, l’un des plus grands hubs de transfert au monde. Environ deux mille engins avaient été annoncés mais finalement seulement quatre cents environ sont arrivés sur place, selon la police. Les passagers ont eu quelques difficultés à atteindre les terminaux, mais aucune interruption sérieuse du trafic n’a été enregistrée. La principale revendication des agriculteurs allemands concerne l’expiration des détaxes sur le diesel agricole.

En Suisse, plus de 30 agriculteurs ont conduit leurs tracteurs jusqu’au centre de Genève ce samedi pour exiger une rémunération plus équitable pour leur travail. Leur principale préoccupation touche aux marges bénéficiaires énormes et opaques des grands supermarchés, qui donnent l’impression que les produits alimentaires sont chers, alors que le coût réel de production et les bénéfices des agriculteurs ne le sont pas.

En Grèce, des agriculteurs en colère ont jeté samedi leur production à même le sol à Thessalonique affirmant que cela équivaut à vendre sans profit. Les agriculteurs de diverses régions de Grèce ont arboré des cercueils et des drapeaux noirs alors que les organisateurs de la manifestation ont déclaré que « la hausse des coûts de production a poussé les agriculteurs au bord du désastre ».

En Belgique, des agriculteurs poursuivent également leur mobilisation. Samedi plusieurs supermarchés ont de nouveau été bloqués notamment à Marche-en-Famenne, à Zemst et à Turnhout. Dans ces secteurs, les principales chaînes de distribution étaient concernées par ces blocages.

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *