Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

PREVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES AU BÉNIN : Les agriculteurs peuvent-ils s’y fier vraiment ?

 PREVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES AU BÉNIN :  Les agriculteurs peuvent-ils s’y fier vraiment ?

Étant d’une importance cruciale, les prévisions  météorologiques servent de guide quotidien pour les agriculteurs. Mais, la question de la fiabilité continuent d’être posée jusqu’à nos jours malgré les grandes avancées qu’a engendré la technologie dans ce domaine.

Jean-Baptiste HONTONNOU

Elles les aident normalement à prendre des décisions éclairées, planifier leurs interventions, optimiser leurs opérations et minimiser les risques. Les prévisions météorologiques sont ces informations qui annoncent à partir des observations le temps qu’il fait.

En effet, même si les progrès technologiques de ces dernières années ont permis d’atteindre un niveau de confiance d’environ 90 à 95% pour les prévisions à 24 heures, il n’est toujours pas possible de fournir des prévisions météo fiables à 100%. Au Bénin, le Chef Service Prévision et Assistance Météorologiques et Ingénieur Météo de l’Agence Nationale de la Météorologie du Bénin, Pierre DAKO, pense que ce n’est pas possible que les prévisions météo soient à 100% fiables. « Les prévisions météorologiques se basent sur la probabilité », a-t-il affirmé. Pour lui, les prévisions sont probabilistes, donc il peut arriver que ça ne se réalise pas comme prévu. Il souligne : « ce que nous voyons nous permet de dire que c’est possible qu’il ait par exemple des orages, mais c’est aussi probable que cela ne se réalise pas ». Ainsi, il est donc important d’accepter que les prévisions peuvent se tromper. Un point fondamental à comprendre est que la compétence ou la précision de la prévision dépend de ce qui est censé être prévu. Un modèle de prévision peut être très performant pour prédire la température moyenne d’une région, tandis qu’un autre peut ne pas être aussi performant pour la température moyenne, mais être précis pour prédire les épisodes de gelées nocturnes.

Pour finir, les agriculteurs ou tout autre amateur des prévisions météorologiques doivent « comprendre que ce sont des tendances et c’est d’ordre probabiliste ». Néanmoins, il est important de bien choisir les modèles de prévisions afin d’avoir des informations dont la probabilité est parfois forte d’être réalisée.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *