Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

REMISE DE MATERIELS ET ÉQUIPEMENTS: PADéFiP honore ses engagements au profit des coopératives piscicoles du Zou et des Collines

 REMISE DE MATERIELS ET ÉQUIPEMENTS: PADéFiP honore ses engagements au profit des coopératives piscicoles du Zou et des Collines

Les responsables du Projet d’Appui au Développement des Filières Protéinique (PADéFiP) ont procédé, ce jeudi 19 janvier 2023, à la remise d’équipements et de matériels non seulement aux coopératives piscicoles mais aussi aux antennes départementales du Zou et des Collines de l’Association Nationale des Coopératives et Entreprises de Piscicoles du Bénin (ANACEP-Bénin).  Présidée par M. Denis AGANDAN, le Coordonnateur de l’Unité de Gestion du Projet, entouré pour la circonstance des représentants des DG/DDAEP Zou et DG/ATDA5, cette cérémonie a eu pour cadre la Direction départementale l’agriculture de l’élevage et de la pêche (DDAEP) du Zou.

Vue des équipements

Dans son mot de bienvenue, Denis AGANDAN le Coordonnateur de l’UGP a rappelé à ses invités la mission assignée au projet qu’il coordonne et l’objectif qui sous-tend l’appui aux coopératives piscicoles. Financé par l’Agence Française de Développement (AFD), le PADéFiP est conçu pour contribuer à l’augmentation des revenus des producteurs du centre du Bénin ainsi qu’à l’accroissement de la disponibilité en protéines accessibles financièrement en milieu rural.

A en croire Fidèle SOSSA, Expert filière et représentant du Chef de Mission de la composante, les équipements remis, permettront de renforcer la dynamique piscicole et les organisations de pisciculteurs du Zou et des Collines. Plus particulièrement, ils faciliteront :  

  • L’accès au marché du poisson d’élevage dans le Zou et les Collines ;
  • L’accès aux matériels et équipements de travail et d’élevage pour les pisciculteurs des 2 départements ;
  • Le développement de services fédérateurs au sein des coopératives ;
  • La mobilisation de ressources propres par les coopératives par la mise en place de service d’accès aux matériels pour leur viabilité et leur pérennité ;
  • L’amélioration de la qualité des étangs ;
  • L’animation des bureaux des antennes départementales Zou et Collines de l’ANaCEP-Bénin.

Crésus ADISSO, Directeur des Programmes à l’Agence Territoriale pour le Développement Agricole pôle 5 (ATDA5), a indiqué que l’acquisition de ces matériels est venue à point nommée puisque la filière aquacole aujourd’hui retient non seulement l’attention des décideurs politiques et des partenaires mais aussi, elle est confrontée à de grands défis. Pour lui, notre pays dispose d’un potentiel jusque-là sous exploité. Ainsi, il trouve innovante la démarche du PADéFiP qui s’inscrit dans la vision du Gouvernement. Il a donc exhorté les bénéficiaires à profiter de cette aubaine pour augmenter leur productivité et améliorer leurs chiffres d’affaires. 

Au regard de l’importance de ces matériels, tous les intervenants à la cérémonie de remise ont insisté sur leur bonne utilisation.

« Ces équipements sont des biens publics qu’un seul individu ne saurait garder par devers lui. C’est pour tous les membres de la coopérative. Ils doivent faire l’objet d’une gestion collégiale, inclusive et transparente »

a recommandé Denis AGANDAN.

« Ce n’est pas un trophée que vous irez garer quelque part. Il faut réellement les utiliser et de façon consciencieuse »

a ajouté le représentant de l’ATDA5. 

Gabin SAMBA, le représentant du DDAEP Zou va plus loin en faisant des mises en garde à ceux qui n’auront pas judicieusement utilisé le matériel. A l’entendre, la coopérative qui n’aurait pas présenté, lors des contrôles une bonne gestion des équipements verra son droit de propriété révoqué. 

Des recommandations fortes déjà prises en compte par les bénéficiaires qui s’engagent à garantir l’entretien et la pérennité des équipements mis à leur disposition. Tout en témoignant leur gratitude au PADéFiP et à l’AFD, Paulin KENALI, président de la coopérative communale des pisciculteurs de Zagnanado a, au nom de ses pairs, émis quelques doléances à l’endroit des responsables du projet. Elles sont relatives à l’augmentation des équipements des coopératives intercommunales et départementales au regard des distances qui séparent les communes.

Il faut noter que selon Fidèle SOSSA, les pisciculteurs non affiliés à ces coopératives bénéficiaires peuvent aussi jouir de ces matériels dont la charte d’utilisation précise les modalités de gestion.  Acquis sur le budget de la composante 2 du PADéFiP, ces matériels et équipements tant attendus des bénéficiaires s’inscrivent dans la mise en œuvre des PTBA 2021 et 2022 du projet.

Au nombre des équipements remis, on peut distinguer non seulement, des tricycles équipés de systèmes d’aérateurs et d’oxygénation capables de transporter 500 kg de poisson vivant, du matériel de pêche (filets, épuisettes), des moules de moines et buses, des glacières isothermes, des motos pompes mais aussi du matériel informatique et de bureau pour le fonctionnement des sièges des antennes départementales de l’ANaCEP-Bénin.

Rappelons que la mise en œuvre de la composante 2 du PADéFiP est assurée par le groupement APDRA-AquaDeD-Iram qui est un consortium d’ONG françaises et béninoises. Elles travaillent depuis Août 2020 aux côtés des pisciculteurs du Zou et des Collines pour une nouvelle dynamique et un développement durable de la filière aquacole.

Cédric Joawo BAKPE

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *