Abomey-Calavi
Agriculture

STATISTIQUE AGRICOLE 2019 -2020: Baisse considérable du taux des importations des produits de la pêcherie au Bénin

Le taux de dépendance des importations qui était de 75,4% en 2016 a baissé considérablement en 2019 et s’établit à 55,9% témoignant ainsi de l’effort de production intérieure.

Par Laure LEKOSSA

Selon les chiffres de la campagne agricole 2019-2020 et les perspectives de la campagne agricole 2020-2021 publiés par la Direction de la statistique agricole , les productions halieutiques sont évaluées à 89.248,87 tonnes en 2019 contre 74 951 tonnes en 2018 soit un accroissement de 19,1%. Ce résultat est principalement le fruit des travaux d’assainissement effectués sur les cours d’eau. L’effet direct de cette production est la diminution du taux de dépendance des importations. D’une valeur de 75,4% en 2016, elle est de 55,9% en 2019. Ce qui signifie que la production nationale parvient à couvrir les besoins intérieurs dans une proportion de 44,1%. Des chiffres publiés on retient que la pêche continentale a enregistré en 2019 un accroissement de près de 11,7% contre une augmentation de 15,9% en 2018.

Lire aussi: COVID 19 DANS LES FILETS DE PÊCHE : Les vendeuses de poissons de l’embarcadère de Ganvié au bord de la crise

En quantité, la production était évaluée de 45.762 tonnes en 2019 contre une production de 40.980,24 tonnes en 2018. Son poids dans la production totale halieutique est de 51,3% en 2019 contre 52,13% en 2018. La pêche maritime artisanale occupe une proportion de 42,5% en 2019 contre 42,39% en 2018. Les captures de la production maritime artisanale sont estimées à 37. 948 tonnes en 2019 contre une quantité de 28. 663 tonnes en 2018. La pêche maritime industrielle ne représente que 0,2% de la production totale halieutique. Sa production est passée de 194 tonnes en 2018 à 221 tonnes en 2019. La production de thon qui est totalement exportée a baissé. D’une production de 11 103 tonnes en 2018, la quantité pêchée est retombée à 8 288 tonnes en 2019 soit une baisse de plus de 25%.

En ce qui concerne la production aquacole, elle est évaluée à 5 318 tonnes en 2019 contre une production respective de 5 114,66 tonnes en 2018 et 4 609, 13 tonnes en 2017 soit un accroissement de 4% entre 2018 et 2019. La production aquacole a presque doublé la production moyenne calculée entre 2011 à 2017. Toutefois, elle reste largement en dessous des objectifs fixés dans le PAG. Les quantités de poissons d’élevage commercialisées au titre de 2019 sont estimées à 2 439,582 tonnes pour le Clarias ; 2 863,619 tonnes pour le Tilapias ; et 15,209 tonnes pour les autres espèces.

Le département de l’Ouémé reste la plateforme de commercialisation de la grande partie de ces produits. Le prix moyen de ces poissons est de 1329 FCFA le kilogramme pour le Clarias ; 1476 FCFA le kilogramme pour le Tilapias; et: 2425 FCFA le kilogramme pour les autres espèces. Les rendements moyens observés pour le tilapia au niveau des différents équipements en 2019, se présentent comme suit : Etangs : 1,3747 Kg/m²/an Enclos : 1,4741 Kg/m²/an ; Cages flottantes : 54,9947 Kg/m3/an ; Bassins : 1,2261 Kg/m3/an. La production aquacole est prioritairement destinée à la consommation domestique (environ 28%) et subsidiairement à la vente en produits frais dans une proportion de 43%. Le reste est totalement destiné à la transformation.

Lire aussi: AU LIBERIA: Des pêcheurs s’organisent en associations de cogestion communautaire

Laisser un commentaire à propos de ce

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Ajouter Un Champ

CONS

+
Ajouter Un Champ
Choisissez L'Image