Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

UTILISATION DES FIENTES DE VOLAILLES DANS LE MARAÎCHAGE : Un trésor nutritif pour les plantes

 UTILISATION DES FIENTES DE VOLAILLES DANS LE MARAÎCHAGE : Un trésor nutritif pour les plantes

L’agriculture possède assez de ressources et stratégies pour un meilleur rendement. Parmi elles, il y a l’utilisation des fientes de volaille qui permet de réduire l’u1tilisation d’amendements minéraux basiques. Quels sont les effets de ces fientes de volaille sur la qualité nutritionnelle des produits maraichers ?

Oyéyèmi AGANI

L’agriculture est devenue de plus en plus intensive du fait de la forte pression exercée sur les terres cultivables et à l’accroissement démographique. Cette forte pression engendre la dégradation et l’infertilité des sols conduisant à une baisse en productivité des plantes cultivées. Face à cette situation, l’utilisation des fientes de volaille, de par leur action immédiate sur la productivité des cultures, a été envisagée comme une des solutions.

En effet, les fientes de volaille sont des matières organiques qui sont généralement apportées aux cultures et aux plantes, et qui favorisent leur croissance rapide. Selon l’entrepreneur Agricole Narcisse Hounnou, elles donnent plus de vitalité au sol, en ce sens qu’elles lui procurent des oligo-éléments, de l’azote, du potassium, du phosphore. Aussi, contribue-t-il à une bonne durée de conservation de la culture après récolte tout en réduisant la période de culture.  C’est une technique qui concourt non seulement au bien-être et au développement de la plante, mais aussi à celui des consommateurs. D’après Eric Cocou Legba, assistant chercheur en agronomie, les fientes de volaille améliorent la structure du sol, favorisent l’activité microbienne en contribuant à la décomposition des résidus de récolte qui sont contenus dans le sol.

Toutefois, elles présentent quelques risques en cas de mauvais usage. Parmi tant d’autres, il y a le risque de contamination des plantes, de contamination des eaux ou le risque de rendre indisposée la population qui est aux alentours de l’exploitation. Pour cela, le mode d’application de ces fientes le plus adapté est « qu’elles soient enfouillées dans le sol », précise le spécialiste. En outre, il faut savoir quand est ce que la fiente est prête à être appliquée, veiller à ce qu’elle soit complètement décomposée et bien l’incorporer dans le sol. Toujours est -il qu’il faut procéder à des traitements avant l’étendage de ces fientes, d’où il est recommandé la méthode du compostage.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *