Cancel Preloader

1er groupe de presse agricole en Afrique de l’Ouest

VALORISATION DU RIZ LOCAL DANS LES CANTINES SCOLAIRES : IFRIZ-Bénin rencontre le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané

 VALORISATION DU RIZ LOCAL DANS LES CANTINES SCOLAIRES : IFRIZ-Bénin rencontre le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané

L’organisation interprofessionnelle de la filière riz du Bénin, l’IFRIZ-Bénin, a eu l’honneur d’être reçue en audience par le ministre d’État chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, le 14 juillet dernier. Cette rencontre avait pour objectif de faire le point sur les actions de plaidoyer engagées en vue de valoriser davantage le riz produit au Bénin.

Le ministre Abdoulaye Bio Tchané au milieu des acteurs de IFRIZ-Bénin

Cédric Joawo BAKPE

L’accent a été mis sur l’implémentation d’un modèle plus adapté pour l’approvisionnement des cantines scolaires, en favorisant la participation active des organisations paysannes. Deux points cruciaux ont été abordés au cours de cette audience. Le premier point abordé concernait la possibilité de signer un contrat plan avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) afin de garantir un approvisionnement stable et rémunérateur des cantines scolaires en riz produit au Bénin. Cette initiative permettrait d’encourager la consommation de riz local tout en offrant aux producteurs une source de revenus durable. Le ministre d’État a souligné la volonté du gouvernement de soutenir cette démarche en prenant en charge la différence de prix, dans le but de favoriser le riz local au détriment des importations. Cependant, il a également évoqué l’importance pour les organisations paysannes de se conformer aux normes de qualité du PAM, afin de garantir ainsi la satisfaction des consommateurs.

Le second point de discussion a porté sur l’impact de la création de la Société de Développement et d’Agrégation des Produits Agricoles (SDAPA) sur les Organisations de Producteurs Agricoles (OPA). La question cruciale était de savoir comment cette nouvelle structure influencerait les initiatives économiques mises en place par les OPA pour réduire leur dépendance financière vis-à-vis des partenaires techniques et financiers (PTF). Le ministre a tenu à rassurer les acteurs en soulignant que la SDAPA ne vise pas à concurrencer les organisations existantes, mais plutôt à les accompagner dans le développement des filières agricoles, y compris la filière riz. Il a encouragé l’IFRIZ-Bénin à établir des partenariats bénéfiques avec la SDAPA. Suite à cette audience, l’IFRIZ-Bénin a exprimé sa gratitude envers le ministre d’État pour son soutien et son écoute attentive. L’organisation reste pleinement mobilisée pour défendre les intérêts des acteurs de la filière riz, notamment les producteurs, les transformateurs, les commerçants et les consommateurs. La valorisation du riz local dans les cantines scolaires représente pour ces acteurs une opportunité majeure pour renforcer la sécurité alimentaire du Bénin et soutenir le développement économique du pays.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *